Volotea passe à l’Airbus A319

Cérémonie pour l'A319 Volotea

Volotea a choisi l’Airbus A319 pour remplacer ses dix-neuf Boeing 717, une décision qui lui permettra d’augmenter ses capacités et d’étendre son réseau. Les quatre premiers exemplaires rejoindront la flotte à partir du début de l’année prochaine et seront basés à Nantes.

A319 Volotea

La low-cost espagnole a officialisé sa décision le 04 novembre 2015. Le calendrier de remplacement des dix-neuf Boeing 717 actuellement opérés par Volotea n’a pas été détaillé, mais le premier des quatre Airbus A319 déjà prévus rejoindra la flotte en février 2016. « Dans les années qui viennent, nous nous attendons à opérer une flotte composée à 100% d’A319 » , a simplement déclaré Carlos Munoz, le PDG de Volotea.

Ces quatre premiers A319 seront basés à Nantes, où la low-cost vient d’annoncer un plan d’expansion avec l’ouverture de quatre nouvelles lignes l’été prochain (Alicante, Corfou Dubrovnik, Faro). Volotea avait d’ailleurs choisi cette plateforme en 2012 pour y lancer sa première base française.

La compagnie explique qu’elle a choisi l’A319 « pour de nombreuses raisons » , en particulier parce qu’il « nous permettra de couvrir des destinations plus lointaines et fournir un service à bord supérieur car il y aura plus d’espace entre les sièges » . La disponibilité de ce modèle, notamment sur le marché de seconde main, est également intervenue dans sa décision. Plus de 1.400 A319 sont en service dans le monde actuellement, a souligné le PDG de Volotea. C’est en effet dix fois plus que le 717 dont environ 140 exemplaires volent aux couleurs de seulement quatre compagnies aériennes, Volotea, Qantas, Hawaiian et surtout Delta qui rafle tous les exemplaires disponibles.

Avec l’A319, Volotea s’apprête aussi à augmenter sa capacité de 20%, puisque ces appareils offriront environ 150 sièges contre 125 pour le 717. Elle avait choisi ce type d’avion lors de son lancement en 2012 et avait conclu un contrat de location pour plusieurs années avec Boeing Capital Corporation, la filiale leasing du constructeur américain.

Evidemment, Airbus s’est réjoui de la décision de la compagnie espagnole, qui fait ainsi défaut à Boeing. « Chez Airbus, nous avons suivi de près le succès et la croissance de l’entreprise au cours des trois dernières années » , a confié Christopher Buckley, vice-président Europe. Il est vrai que la croissance de Volotea a de quoi susciter les convoitises de l’avionneur. Elle s’attend à transporter 2,5 millions de passagers en 2015, 30% de plus qu’en 2014. Son chiffre d’affaires devrait atteindre 220 millions d’euros cette année, au lieu de 160 millions l’année dernière.

Volotea opère aujourd’hui 157 lignes, vers 67 villes françaises et européennes, dans 10 pays : France, Italie, Espagne, Allemagne, Grèce, Croatie, République Tchèque, Israël, Albanie et Moldavie. En France en particulier, elle dispose de bases à Nantes donc, ainsi qu’à Bordeaux et Strasbourg, et bientôt à Toulouse (au printemps 2016).

Photo : source Volotea 

Laissez un commentaire