Un Antonov 12 s’écrase au Soudan du Sud, au moins 36 morts

Antonov 12 d'Allied Services à l'aéroport de Juba - Source : Allied Services

Un Antonov 12 s’est écrasé ce mercredi matin peu de temps après son décollage de l’aéroport de Juba au Soudan du Sud. L’accident aurait fait au moins 36 morts. L’appareil n’était pas en état de voler.

L’avion cargo devait effectuer le 04 novembre 2015 la liaison entre la capitale du Soudan du Sud, Juba, et la ville de Paloch dans la région du Nil, au Nord du Soudan du Sud. Il s’est écrasé à 800 mètres de la piste de l’aéroport de Juba après son décollage.

Les autorités du Soudan du Sud parlent dans un premier bilan de 36 morts. Le nombre de personnes à bord n’est pas déterminé.  L’AFP indique qu’il « est commun dans certaines régions d’Afrique que des avions-cargo volant vers des zones reculées embarquent des passagers » . Cependant, l’Arménie a confirmé que cinq de ses ressortissants étaient morts dans la catastrophe. Vraisemblablement, il s’agissait des membres de l’équipage.

Plusieurs victimes se trouvaient au sol lors de l’accident, l’appareil s »étant écrasé sur une zone de hameau agricole. Le directeur de l’aéroport de Juba parle de trois rescapés.

L’appareil en question est un Antonov 12 BK de fabrication soviétique, opéré par Allied Service Limited. Immatriculé au Tadjikistan sous le numéro EY-406 (photo ci-dessus), cet AN 12 a effectué son premier vol en 1971. Il est totalement détruit.

La cause de l’accident n’est pas déterminée, mais l’appareil « ne devait pas être en service, car les procédures » concernant la rénovation et l’entretien « prévues par la réglementation n’avaient pas été suivies, y compris celles visant à assurer la sécurité », a précisé Antonov dans un communiqué cité par l’agence Tass.

L’aéroport de Juba accueille des vols commerciaux mais aussi un important trafic d’appareils militaires et d’avions-cargo qui distribuent de l’aide à travers le pays, selon l’AFP.

Photo : Antonov 12 d’Allied Services à l’aéroport de Juba – Source : Allied Services

Laissez un commentaire