Aéroports de Paris : chiffre d’affaires en hausse de 5,3% sur les 9 premiers mois

Aéroport Paris Charles de Gaulle - CC BY-SA 3.0 CC Dmitry Avdeev / Wikimedia Commons (2005)

Le groupe Aéroports de Paris (ADP) enregistre un chiffre d’affaires en hausse de 5,3% pour les neuf premiers mois de 2015, porté par le dynamisme des activités aéronautiques et commerciales, a-t-il fait savoir le 03 novembre.

Entre le 1er janvier et le 30 septembre 2015, ADP a réalisé un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros, soit une progression de +5,3% par rapport à la même période de l’année dernière. Sur ce total, les activités aéronautiques représentent 1,3 milliard (en hausse de +5,8%), les activités commerciales et les services 0,68 millions d’euros (+2,1%).

Activités aéronautiques

Les redevances payées par les compagnies aériennes (redevances par passager, d’atterrissage et de stationnement) sont en hausse de 5,5 %, à 762 millions d’euros. Selon ADP, il s’agit de l’effet de l’augmentation des tarifs au 1er avril 2014 (+ 2,95 %) et au 1er avril 2015 (+ 2,4 %) ainsi que de la hausse du trafic passagers (+ 3,9 %).

Les redevances spécialisées enregistrent une augmentation de 10,1 %, à 156 millions d’euros en raison principalement de la hausse du produit de la redevance de dégivrage (+62,2 % à 11 millions d’euros), conséquence d’un hiver plus rude en 2015 (le nombre d’avions ayant nécessité un dégivrage à Paris-Charles de Gaulle a été multiplié par 9 par rapport au 1er trimestre 2014). La redevance pour mise à disposition des banques d’enregistrement est aussi en forte progression (+ 6,0 % à 63 millions d’euros).

Les revenus liés à la sûreté et à la sécurité aéroportuaire sont en hausse de +3,6 % à 366 millions d’euros en raison essentiellement de la hausse du trafic.

Activités commerciales et services

Sur les 9 premiers mois de l’année 2015, le chiffre d’affaires du segment « Commerces et services » est en hausse de 4,3 % à 680 millions d’euros. Cette croissance est liée au développement rapides des activités commerciales : les loyers perçus sur les boutiques, les bars et restaurants, la publicité, les banques et bureau de change, ainsi que sur les loueurs de voitures, progressent fortement de 11,7 % à 326 millions d’euros.

En particulier, les loyers issus des boutiques côté piste s’établissent à 234 millions d’euros, (+13,2%), sous l’effet combiné de l’augmentation du trafic (+3,9%) et du chiffre d’affaires par passager qui atteint à présent 19,4 euros (+10,5 %).

A contre-courant, le chiffre d’affaires des parkings diminue de 3,8 % et s’établit à 134 millions d’euros, principalement à cause de la baisse de la durée de stationnement.

« La croissance du chiffre d’affaires consolidé du Groupe des 9 premiers mois de 2015 a été soutenue par la bonne progression des activités aéronautiques et commerciales, avec un chiffre d’affaires par passager en forte hausse de 10,5 %, à 19,4 euros. Le trafic de l’été a été marqué par des journées record qui nous ont permis d’atteindre une croissance du 8,2 % sur le 3ème trimestre 2015. Au-delà de l’effet base lié à la grève des pilotes Air France en septembre de l’année dernière, le trafic a bénéficié du dynamisme de l’Asie-Pacifique, du Moyen-Orient et de l’Amérique du Nord » , explique Augustin de Romanet, PDG d’Aéroports de Paris.

Le groupe vient de revoir à la hausse son hypothèse de croissance du trafic passagers en 2015, qui est désormais attendue supérieure ou égale à 3,0 % par rapport à 2014.

Photo : Aéroport Paris Charles de Gaulle – CC BY-SA 3.0 CC Dmitry Avdeev (2005) 

Laissez un commentaire