Ryanair ouvre 119 routes cet hiver

© Ryanair

A l’occasion de la présentation de ses résultats semestriels, la low-cost irlandaise Ryanair indique qu’elle ouvre cet hiver 4 bases et 119 routes. Elle relève pour la deuxième fois les prévisions de trafic pour son exercice en cours.

Les chiffres donnés par Ryanair donnent la mesure de son expansion. D’ici fin mars, la low-cost ouvrira des bases du Nord au Sud de l’Europe, à Berlin, Corfou, Goteborg et Milan Malpensa. Les 119 nouvelles routes ne sont pas détaillées (elles ont été annoncées au coup par coup dans les mois précédents), mais Ryanair cite néanmoins des liaisons entre des aéroports majeurs, comme Dublin-Amsterdam (4 vols par jour); des vols intérieurs en Allemagne, comme Cologne-Berlin (6 vols par jour); ou les trois premières lignes vers Israël, où elle desservira Eilat depuis l’Europe centrale (Budapest, Kaunas et Cracovie).

La compagnie aérienne enregistrera une croissance à deux chiffres dans les principaux marchés européens – à l’exception notable de la France – , soit le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, l’Irlande, le Portugal, la Pologne ainsi que le Danemark où ses opérations à Copenhague (15 routes) augmenteront de 100% pour atteindre 2,5 millions de passagers par an.

Cette expansion est soutenue par l’arrivée de 28 nouveaux Boeing 737-800 NG, qui porteront sa flotte à 340 appareils, auxquels s’ajoutent 330 unités en commande pour les années à venir. Les nouveaux avions seront livrés dès cet hiver avec l’option Sky Interior de Boeing et des sièges ultra-fins qui, selon la low-cost, procureront aux passagers plus d’espace pour les jambes et une expérience de vol plus agréable.

Ryanair continue de dérouler le programme ‘Always Getting Better’ (S’améliorer toujours, ou AGB), visant à améliorer son image de marque. Selon elle, AGB serait un « succès » , s’étant traduit par une accélération de la croissance et des coefficients d’occupation des sièges plus élevés, atteignant pour le premier semestre de son exercice fiscal (mars à septembre 2015) 91%, deux points de mieux qu’un an plus tôt.

Des résultats semestriels record

A la faveur des bons résultats de cet été, mais aussi de ses anticipations de trafic pour le dernier trimestre (+22% prévu), Ryanair relève ses prévisions de trafic pour l’exercice fiscal 2015-2016 entier (avril 2015 à mars 2016), et ce pour la deuxième fois. La compagnie s’attend à présent à transporter 105 millions de passagers, au lieu de 104 millions prévus durant l’été et 103 millions en début d’exercice. Pour l’horizon 2024, elle prévoit 180 millions de passagers annuels, au lieu de 160 millions précédemment.

En attendant la prochaine décennie, Ryanair a transporté entre avril et septembre 58,1 millions de passagers, soit 13% de plus que sur la même période de 2014. Elle se présente comme la première compagnie aérienne européenne ayant franchi le cap symbolique des 10 millions de passagers mensuels (en juillet).

Avec ces développements, la low-cost publie des résultats financiers record. Le chiffre d’affaires progresse de 14%, à 4,0 milliards d’euros. Son bénéfice avant impôts et taxes bondit de 37%, à 1,1 milliard d’euro – un résultat qui ne tient pas compte des éléments exceptionnels comme la vente de sa participation à IAG dans Aer Lingus. Ces résultats sont liés à sa politique de couverture carburant et de taux de change, explique-t-elle. Les coûts unitaires ont baissé de 6%.

Avec ceci, Ryannair affiche une marge nette de 27% pour le 1er semestre de son exercice, en amélioration de 4 points par rapport au 1er semestre 2014. Elle s’attend à réaliser un chiffre d’affaires pour l’exercice entier situé dans le haut de la fourchette qu’elle a indiquée précédemment (1,175 milliard et 1,225 milliards d’euros).

Photo : © Ryanair

Laissez un commentaire