Crash dans le Sinaï : Metrojet exclut une défaillance technique ou une erreur de pilotage

Crash du vol Metrojet 7K9268 dans le Sinaï - Source : Twitter / Diego Lopez via Airlive.net

La compagnie aérienne russe Metrojet a exclu lundi qu’une défaillance technique puisse expliquer le crash de son A321 dans le Sinaï il y a deux jours, car « l’appareil était en excellent état » selon elle.

« Nous excluons une défaillance technique ou une quelconque erreur de l’équipage » , a déclaré le directeur général adjoint de Metrojet, Alexander Smirnov, lors d’une conférence de presse à Moscou le 02 novembre. « L’appareil était en excellent état » a-t-il ajouté. Selon lui, l’accident ne peut résulter que d’une « action externe » , « technique ou physique » . Le dirigeant n’a pas spécifié quelle pourrait être cette action, laissant le soin à l’enquête de le déterminer. Mais ses propos accréditent l’hypothèse, par exemple, d’un acte de sabotage, d’une bombe ou d’un missile.

La veille, le chef des experts aéronautiques russes chargés d’enquêter sur l’accident avait affirmé que l’avion s’était « disloqué » en plein vol avant d’atteindre le sol. Or, pour le dirigeant de la compagnie aérienne, « aucune combinaison de défaillance des systèmes » ne peut expliquer cette dislocation. La simple dépressurisation de la cabine n’y suffirait pas, a-t-il précisé. Aucun signal de détresse n’a été lancé par les pilotes, a rappelé le patron de Metrojet. « Quand la situation catastrophique a commencé à se développer, l’équipage a totalement perdu sa capacité à travailler. Ceci est l’explication du fait qu’il n’y ait eu aucune tentative pour contacter (le contrôle aérien) et signaler une urgence à bord » , a-t-il affirmé.

Durant la conférence de presse qui réunissait l’état-major de la compagnie aérienne, le directeur général adjoint pour la technique, Andrei Averyanov, a indiqué que l’appareil a subi un accident en 2001, la queue ayant touché la piste (tailstrike) lors d’un atterrissage. Mais l’A321 a été réparé et cela ne saurait être un facteur de l’accident, a estimé le responsable, ajoutant que des inspections sont régulièrement menées sur les appareils pour vérifier les fissures. L’A321 a subi une dernière opération de maintenance de routine à Moscou le 26 octobre dernier qui n’a révélé aucun problème, a-t-il révélé. Après cette inspection, cinq vols ont été effectués avant le crash, et les pilotes n’ont signalé aucun problème technique, a ajouté Andrei Averyanov. Le jour de l’accident, « l’avion a décollé exactement selon l’horaire prévu, ce qui signifie que l’équipage n’a pris aucune mesure ou suivi aucune procédure autre que celles standards » , a-t-il aussi indiqué.

Le vol 7K 9268 de Metrojet assurait la liaison entre Sharm El Sheik et Saint Pétersbourg le 31 octobre 2015, avec 217 passagers et 7 membres d’équipage, qui ont tous péri. Les dépouilles de 140 victimes ont été acheminées ces dernières heures à Saint Pétersbourg, où les familles vont procéder à l’identification de leurs proches.

L’analyse des enregistreurs de vol a commencé au Caire sous la supervision des autorités de l’aviation civile égyptienne, avec des enquêteurs russes, français, allemands et irlandais (en raison du pays où était immatriculé l’appareil).

En attendant d’en savoir plus sur les causes de l’accident, plusieurs compagnies aériennes ont décidé de ne plus survoler le Sinaï, notamment Air France, Lufthansa et Emirates, mais aussi Flydubai, Air Arabia et UTair.

Dans le nord du Sinaï s’affrontent depuis deux ans les forces égyptiennes et des djihadistes de l’Etat islamique (EI ou Daësch). Cette organisation a affirmé dès samedi qu’elle a « fait tomber un avion russe« , une action qu’elle dit avoir menée en représailles à l’intervention russe en Syrie. Si le ministre russe des Transports, Maxime Sokolov, a jugé d’emblée que la revendication de l’EI «ne peut pas être considérée comme exacte» , le secrétaire du Président Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a aujourd’hui estimé qu’il ne fallait exclure « aucune hypothèse  » .

Photo : Crash du vol Metrojet 7K9268 dans le Sinaï – Source : Twitter / Diego Lopez via Airlive.net 

Laissez un commentaire