Vueling fait les yeux doux aux voyageurs d’affaires

Airbus A320 de Vueling - Source : Vueling / Flickr

La low-cost espagnole Vueling a augmenté de 14% en deux ans le nombre de sièges offerts sur les dix premières lignes de son réseau, fréquentées à 44% par les voyageurs d’affaires, une clientèle qu’elle cherche à séduire par de nombreux services adaptés. 

Vueling cite comme premières destinations au départ de son hub à l’aéroport Barcelone El Prat, Paris (Orly plus Paris Charles de Gaulle), Rome Fiumicino, Amsterdam, Londres Gatwick et Milan Malpensa à l’international, ainsi que Madrid, Bilbao, Palma de Majorque, Séville et Malaga sur le réseau domestique.

La croissance de 14% de la capacité en deux ans a été obtenue en multipliant les fréquences, un facteur souvent pris en compte par les passagers voyageant pour le travail, explique la compagnie aérienne. En outre, l’ajout à la flotte cet été de cinq Airbus A321 d’une capacité de 220 sièges, soit 40 sièges de plus que l’A320, contribue également à cette progression, permettant de répondre à la demande, en particulier pendant la saison d’hiver.

Ainsi, Paris sera la destination la mieux servie du réseau de Vueling depuis la Catalogne durant l’hiver 2015-2016 (fin octobre à fin mars), avec un total de 437.142 sièges répartis entre Orly et Charles de Gaulle, devançant Madrid (413.348 sièges), Palma de Majorque (387.390), Séville (261.768), Bilbao (261.024), Malaga (202.088), Rome Fiumicino (193.056), Amsterdam Schiphol (164.636), Londres Gatwick (165.676) et Milan Malpensa (161.376).

Sur ces liaisons, la compagnie a identifié que 44% de ses passagers voyagent pour affaires – un taux particulièrement élevé en comparaison des chiffres annoncés par les autres low-cost : easyJet a signalé dernièrement que cette clientèle représente 20% de son trafic global, et Transavia France a l’ambition de transporter 15% de voyageurs d’affaires en 2016, au lieu de 10% actuellement.

Des services adaptés 

Pour séduire cette clientèle la plus rémunératrice, Vueling a développé toute une gamme de services qui lui est adaptée. Ses tarifs « à partir » de 34,99 euros restent disponibles pour toutes les catégories de voyageurs, y compris les passagers affaires, mais à l’instar d’autres low-cost, la compagnie leur propose un tarif particulier, dénommé Excellence, offrant notamment un coupe-file aux filtres de sécurité, l’embarquement prioritaire et une flexibilité totale pour les changements et annulation de réservation, mais aussi un siège avec plus d’espace pour les jambes à l’avant de l’appareil et une offre de restauration incluse.

La compagnie, qui est détenue par International Airlines Group (également propriétaire de British Airways, Iberia et Aer Lingus), propose également avec ce tarif un accès aux salons dans les aéroports et de gagner des miles sur les programmes de fidélité Avios et Iberia Plus. L’application Mobile App Vueling offre la possibilité de réserver en même temps que son billet d’avion la location d’une voiture, une fonctionnalité très appréciée des voyageurs d’affaires selon la compagnie aérienne.

Vueling a également dressé le profil type de sa clientèle affaires : il s’agit d’hommes et de femmes âgés de 25 à 45 ans en moyenne, ayant effectué des études universitaires, et travaillant en majorité pour les PME. Contrairement aux voyageurs loisirs, ils effectuent leur réservation avec un court préavis, regardent davantage les horaires que les prix, et leurs séjours sont de courte durée, trois jours en moyenne.

Notons que la compagnie aérienne est offensive sur le marché français. Elle va créer au printemps 2016 une base à Paris Charles de Gaulle, où seront stationnés en permanence deux appareils, lui permettant d’ouvrir huit nouvelles lignes. Durant la saison hiver 2015-2016, la low-cost espagnole propose 50 routes depuis l’Hexagone, dont 26 depuis Orly et Charles de Gaulle. Douze aéroports français sont desservis. En haute saison, plus de 135 vols décolleront chaque jour depuis le pays, dont 100 depuis Orly et Charles de Gaulle.

Crédit photo : Airbus A320 de Vueling – Source : Vueling / Flickr

 

Laissez un commentaire