Air China ira à Newark et La Havane

Boeing 777-300ER d' Air China à l'atterrissage à San Francisco - CC Wikimedia / Bill Larkins

Air China vient d’annoncer l’ouverture cet automne d’une ligne vers New York Newark, le deuxième aéroport qu’elle desservira dans la métropole américaine après John F. Kennedy. Elle confirme également le lancement avant la fin de l’année d’une liaison vers La Havane dans le prolongement de son vol vers Montréal.

Air China reliera les aéroports de Pékin Capital (PEK) et Newark Liberty (EWR) à compter du 26 octobre 2015. La liaison  sera opérée quatre fois par semaine avec les vols CA819 (départ de Pékin les lundis, mardis, jeudis et samedis à 09h35, arrivée à Newark à 11h05, durée 13h30) et CA820 (départ de Newark les mêmes jours à 12h25, arrivée à Pékin à 14h55 le lendemain, durée 13h30).

La compagnie positionnera sur la nouvelle liaison un Boeing 777-300ER tri-classe d’une capacité de 308 sièges, soit 8 en Première classe, 41 en classe Affaires et 259 en classe Economique.

Les vols s’ajoutent aux deux liaisons quotidiennes de la compagnie entre Pékin et New York John F. Kennedy, dont l’une est effectuée depuis janvier 2015 avec le nouveau Boeing 747-8i, la seconde étant réalisée avec un 777-300ER.

La liaison Pékin-Newark est déjà opérée par United Airlines (en Triple 7), membre de Star Alliance comme Air China. Pour le directeur général de la compagnie chinoise, Zhou Yuelong, « le nouveau service Pékin-Newark est une réponse à la demande croissante entre la zone métropolitaine de New York et la Chine, ainsi que vers les destinations au-delà » .

Le lancement du nouveau service marque l’expansion d’Air China en Amérique du Nord. Elle ouvrira le 29 septembre 2015 une ligne entre Pékin et Montréal, la première entre le Québec et l’Asie. La compagnie confirme qu’à compter du 1er décembre 2015, le vol se poursuivra à destination de La Havane, qui gagnera également sa première ligne vers l’Asie.

Air China volera ainsi sans escale depuis Pékin vers dix aéroports en Amérique du Nord : New York JFK (2 fois par jour); Newark (4 fois par semaine); Los Angeles (3 fois par jour); San Francisco (tous les jours); Houston (tous les jours); Washington Dulles (4 fois par semaine); Honolulu (3 fois par semaine); Vancouver (tous les jours), Montréal (3 fois parsemaine) et La Havane (3 par semaine).

L’expansion de la compagnie porte-drapeau de la Chine portera aussi vers l’Europe (avec un vol Chendu-Paris fin janvier 2016), l’Afrique (avec l’ouverture depuis Pékin de Johannesburg le mois prochain et d’Addis Abeba en novembre), et l’Asie (Islamabad, Karachi, Kuala Lumpur et Colombo dès la fin octobre depuis Pékin également).

Air China disposait au 31 juillet 2015 d’une flotte de 523 Airbus et Boeing assurant des vols passagers et cargos sur 349 routes, dont 87 internationales, 16 régionales et 246 domestiques. Elle offre ainsi près de 1,5 million de sièges sur plus de 7.700 vols par semaine.

Crédit photo : Boeing 777-300ER d’ Air China à l’atterrissage à San Francisco – CC Wikimedia / Bill Larkins

Laissez un commentaire