Airbus adapte l’A320neo pour les pistes courtes

Airbus A320neo - © Airbus

Airbus proposera une option sur l’A320neo qui améliorera ses performances à l’atterrissage et au décollage, pour faciliter les opérations sur piste courte. L’avionneur vise ainsi à adapter l’appareil à certains marchés, notamment le Brésil.

Ce « Short Airfield Package » (SHARP) consiste essentiellement en une modification du carénage de raccordement de l’aile avec un panneau en kevlar. L’innovation permet d’optimiser l’écoulement de l’air et autorise les approches à vitesse réduite. Elle a été conçue par des équipes d’Airbus à Filton en Grande Bretagne et à Brême en Allemagne et testée à Toulouse sur l’un des prototypes de l’A320neo. Les essais sont « concluants » , selon l’avionneur, et le design est en phase de finalisation avant de lancer la production.

Outre cette modification aérodynamique, les freins, les moteurs et l’un des logiciels de l’appareil seront également adaptés.

Ce package sera proposé en option et pourra être installé en retrofit.

Il vise notamment à faciliter les opérations à l’aéroport Santos Dumont de Rio de Janeiro au Brésil (SDU), où la piste la plus longue mesure 1.323 mètres, avec en plus la présence d’une montagne d’un côté et un pont de l’autre. L’A320 de génération actuelle ne peut se poser à pleine charge sur la plateforme.

Avec SHARP, Airbus répond à Boeing, qui a développé l’année dernière un dispositif similaire pour le 737-800 NG. La low-cost GOL en a équipé une partie de sa flotte et dispose maintenant d’un avantage concurrentiel face aux clientes d’Airbus dans la région : Avianca et TAM sont contraintes d’opérer à Santos Dumont des A319 à la capacité moins importante.

Le premier A320neo équipé du nouveau dispositif pourrait être livré en 2017 à Azul. Des négociations sont en cours avec Avianca et TAM. Ces trois compagnies ont chacune passé commande pour l’A320neo.

Crédit photo : Airbus A320neo – © Airbus

Laissez un commentaire