France : un trafic record en août dont profitent les compagnies étrangères

Aéroport de Marseille Provence - © MPA

Le trafic passagers en France est placé sous le signe des records au mois d’août 2015, avec une augmentation de 3,5% du nombre de passagers, selon les données publiées ce lundi par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC). Mais cette croissance a profité aux transporteurs étrangers et non à leurs concurrents français, note aussi l’administration.

Plus de 15,5 millions de voyageurs ont pris l’avion en France le mois dernier établissant ainsi un nouveau record de fréquentation. La hausse ressort à +3,5% par rapport à août 2014, précédent détenteur du record. Depuis le début de l’année, la fréquentation des aéroports français a franchi dès le mois d’août le cap des 100 millions de passagers, également une première. Sur les huit premiers mois de 2015, la progression du nombre de voyageurs s’établit maintenant à +3,0% en comparaison de la même période de l’année dernière.

Au mois d’août, la croissance du trafic a été portée par l’international avec cependant une intensité moindre qu’en juillet (+4,4% contre +7,1%) alors que la contraction du marché intérieur s’est stabilisée (-0,7%).

Cependant, le pavillon étranger bénéficie de la quasi-totalité de cette croissance, note la DGAC. Les compagnies aériennes étrangères voient leur trafic progresser de +5,9%, contre +0,3% pour les transporteurs français, qui peinent à compenser par l’international (+1,5%) les pertes enregistrées sur le marché intérieur (-1,8%). Le différentiel de croissance en défaveur des transporteurs nationaux s’accentue donc une nouvelle fois en août : 6,3 points. Il atteint désormais 4,7 points en tendance annuelle. En part de marché, le glissement du pavillon français est stable par rapport à juillet (-1,1 point en mesures Pax comme PKT).

Concernant les différents faisceaux, sur le marché domestique métropolitain, Paris-Marseille est en vedette (+6,4%), et parmi les lignes reliant la Métropole à l’Outre-Mer, Paris/Saint-Denis-de-La-Réunion reste favorablement orientée (+1,8%). Toutefois, le trafic intérieur continue de s’effriter (-0,7%) avec une tendance plus marquée au repli pour les lignes reliant la Métropole et l’Outre-Mer (-1,2%).

Le trafic international a atteint un nouveau sommet en août (+4,4%). Comme ces derniers mois, la croissance est portée par l’Union européenne, l’Amérique et la zone Asie-Pacifique (toutes trois à +5,9%). La tendance demeure beaucoup plus incertaine pour l’Europe hors Union (+0,8% en août et -0,1% sur l’année) et l’Afrique (respectivement -1,1% et -2,2%) malgré les très bons résultats enregistrée une fois de plus avec l’Algérie (+10,7%). Canada (+11,0%), Espagne (9,2%), Chine (+8,2%) confirment également leur rôle moteur pour leurs continents respectifs. En 2015, c’est désormais en quelques centaines de passagers que l’Espagne dispute au Royaume-Uni son rôle de premier partenaire aérien de l’Hexagone. À l’opposé, le Maroc semble endiguer la baisse de trafic observée depuis plusieurs mois (-1,9% en août, -6,0% sur 2015), alors que la chute du trafic avec la Russie peine à s’atténuer (-11,1% ce mois, -16,3% sur l’année); touchée par le terrorisme en juin dernier, la Tunisie plonge sévèrement (-19,8%).

Les principaux aéroports français ont bénéficié de la croissance du trafic, à l’exception de Beauvais (-1,0%) qui reste cependant celui dont le croissance annuelle est la plus élevée (+11,3%). L’aéroport de Marseille (+0,4% en août) est le seul à ne pas voir son activité progresser sur l’année (-0,2%). Il fait face notamment à la restructuration de la base d’Air France. L’arc Ouest est particulièrement dynamique : Bordeaux +8,3%, Nantes +7,5%. À Paris, l’affluence a deux fois plus progressé à Orly (+5,1%) qu’à Charles de Gaulle (+2,5%).

Les retards sont devenus moins critiques en août de cette année, avec une amélioration de ses indicateurs et des chiffres plus favorables que ceux de juillet. La proportion de vols retardés a régressé de 1,3 point par rapport à août 2014 ; la durée du retard moyen a été réduite d’une demi-minute.

Le nombre de mouvements contrôlés en France métropolitaine a continué à progresser en août (+1,2%). Les vols à l’international et avec l’Outre-Mer demeurent les mieux orientés (+1,7%). Fait remarquable pour la DGAC : pour la première fois depuis plusieurs années, la progression du nombre des survols est inférieure à celle des mouvements touchant la France.

Crédit photo : Aéroport de Marseille Provence – © MPA

2 commentaires sur “France : un trafic record en août dont profitent les compagnies étrangères

  1. Les salariés d’Air France doivent se poser la question de savoir pourquoi leur compagnie ne bénéficie plus de la préférence des français. Sur un vol Europe d’Air France ce week end j’ai eu un bon équipage à l’aller et un équipage minable au retour : chef de cabine qui tend la corbeille à sandwich sans un mot ni un sourire avec une chemisette 2 fois trop grande qui pendouille ! Autre PNC qui prend un air blasé et une hotesse aussi aimable que super nany. Tant qu’il y aura un telle disparité de service, les passagers prendront les low-cost où souvent les équipages (pourtant moins priviliégiés) sont souriants et dynamiques ! Quitte à payer leur sandwich !

  2. Eh oui cela est bien vrai malheureusement, mais Air France n’est pas la seule concernée , mais aussi les différentes administrations et secteurs , notamment le tourisme, les cafés , hotels et restaurants ou les employés semblent faire leur travail sans plaisir et qui vous font sentir que vous les dérangez , alors qu’ils sont a votre service

Laissez un commentaire