LATAM prévoit 2,3 millions de passagers par an pour son nouveau hub au Brésil

TAM Airlines : Boeing 777-300ER - CC Wikimedia Commons / Aero Icarus

Le groupe aérien latino-américain LATAM Airlines prévoit de transporter initialement jusqu’à 2,3 millions de passagers par an sur le nouveau hub qu’il envisage d’ouvrir au Nord-Est du Brésil l’année prochaine, avec des liaisons vers l’Amérique du Sud et l’Europe.

Le groupe a annoncé son projet en avril dernier mais jusqu’à présent, il n’avait fourni aucun chiffre sur les perspectives de fréquentation de la future plateforme de correspondance.

Selon son communiqué du 16 septembre, LATAM estime qu’au cours de la première phase de développement (les deux premières années), ce nouveau hub au Nord-Est du Brésil accueillera jusqu’à 2,3 millions de passagers par an. Sur ce total, 1,1 million seront transportés sur les vols longs-courriers et 1 à 1,2 millions sur les vols intérieurs au Brésil et régionaux en Amérique Latine.

Ces chiffres donnent la mesure des ambitions du groupe, surtout pour l’international. En effet, les compagnies aériennes qu’il détient transportent actuellement au Brésil 6 millions de passagers sur les vols internationaux, et 33,5 millions sur les vols domestiques.

LATAM confirme également qu’il lancera depuis ce futur hub de nouvelles lignes directes vers l’Europe. Il ouvrira aussi de nouvelles destinations en Amérique Latine. En outre, la plateforme permettra d’augmenter le nombre de liaisons domestiques et de faciliter l’accès à d’autres régions du Brésil ainsi qu’aux pays voisins qui sont actuellement moins accessibles.

Trois villes sont envisagées pour le développement de ce hub :  Fortaleza, Natal ou Recife. Le choix doit intervenir d’ici la fin de l’année, pour une mise en oeuvre du projet courant 2016.

LATAM de plus en plus convaincu

LATAM réalise actuellement des études de faisabilité. Une analyse de l’impact économique a été demandée au cabinet Oxford Economics, dont les résultats ont été révélés en même temps que ces annonces.

Selon ce cabinet indépendant, la création de la nouvelle plateforme est susceptible de générer pour le Nord-Est du Brésil un PIB supplémentaire compris entre 374 millions de dollars et 520 millions de dollars par an en moyenne sur les cinq premières années d’exploitation, équivalant à une croissance de 5% à 7% par an. L’opération aboutirait également à la création de 34.000 à 42.000 emplois dans cette région. Indépendamment de la ville choisie, les trois Etats du Nord-Est brésilien bénéficieront de ce projet, précise LATAM.

« L’évaluation de l’impact économique lié à la création du nouveau hub dans le Nord-Est du Brésil démontre que nous sommes sur la bonne voie en croyant au potentiel de cette région. Les chiffres présentés sont très prometteurs et servent à renforcer notre conviction sur le bien-fondé du projet » , déclare Claudia Sender, directrice exécutive de TAM Airlines.

Le groupe indique qu’il va poursuivre ses évaluations. Sa décision finale sur l’emplacement du hub dépendra de critères techniques, de la compétitivité en termes de coût de chacune des plateformes et de l’adéquation des infrastructures.

Le groupe LATAM Airlines détient notamment la première compagnie aérienne brésilienne, TAM Airlines, et la première compagnie aérienne chilienne, LAN Airlines, toutes les deux membres de l’alliance Oneworld. Elles opèreront à partir du début 2016 sous un même nom,’LATAM Airlines’.

Crédit photo : TAM Airlines : Boeing 777-300ER – CC Wikimedia Commons / Aero Icarus

Laissez un commentaire