EasyJet suspend Moscou

Airbus A320 G-EZUG d' easyJet en livrée spéciale Moscou - CC Wikimedia / Anna Zvereva

EasyJet vient d’annoncer qu’elle cessera de desservir Moscou à compter du printemps prochain en raison d’une baisse de la demande. Elle quitte totalement le marché russe comme plusieurs transporteurs depuis le début de l’année.

La low-cost britannique mettra fin le 21 mars à ses vols quotidiens entre les aéroports de Londres Gatwick et Moscou Domodedovo.

« La décision est prise en réponse à la réduction significative et soutenue de la demande ces derniers mois pour les voyages entre Moscou et Londres, qui a été entraîné par un certain nombre de facteurs, notamment la faiblesse de l’économie russe et une politique plus stricte de délivrance des visas » , explique easyJet dans un communiqué. La compagnie précise cependant qu’elle continue « d’évaluer la situation en vue d’une reprise possible de la route » .

EasyJet opère vers la Russie depuis 2013, après s’être vue attribuer l’exploitation de la ligne par les autorités britanniques, au détriment de Virgin Atlantic.

La low-cost a commencé dès cette année à réduire son exposition au marché russe, frappé par une forte récession et la chute du rouble. En mars 2015, les fréquences de la ligne Londres – Moscou sont passées de treize à sept par semaine, soit un vol quotidien. En mai dernier, elle annonçait la suspension de sa ligne Manchester – Moscou à compter du 23 octobre 2015, avant de l’avancer au 10 septembre.

EasyJet met ainsi fin à ses services vers la Russie. British Airways, Aeroflot et Transaero continuent d’assurer la liaison entre les capitales russe et britannique.

Depuis le début de cette année, plusieurs transporteurs ont cessé de voler vers Moscou, notamment Thai Airways (le 29 mars) et Cathay Pacific (le 1er juin). Lufthansa a cessé de desservir l’aéroport de Moscou Vnukovo (le 30 août), ainsi que Samara et Nizhny Novgorod (le 6 et le 7 septembre respectivement), tout en continuant d’opérer vers Moscou Domodedovo et Saint-Pétersbourg.

De leur côté, Air India, Czech Airlines, El Al, Etihad Airways et Niki ont réduit les fréquences. Royal Air Maroc a introduit une escale intermédiaire à Munich sur certains vols entre Casablanca et Moscou. British Airways et Qatar Airways ont diminué chacune leur capacité en exploitant des appareils plus petits.

A contrario, Emirates augmentera de 50% ses capacités vers Saint-Péterbourg à compter du 1er décembre.

D’une façon générale, le trafic international est en recul de 20% sur les principaux hubs de Moscou à la fin de l’été, en comparaison de l’année dernière, selon l’agence Tass.

Crédit photo : Airbus A320 G-EZUG d’ easyJet en livrée spéciale Moscou – CC Wikimedia / Anna Zvereva

Laissez un commentaire