Airbus produit désormais des A320 « made in America »

Ligne d'assemblage final de l'A320 à Mobile en Alabama - © Airbus

Certains A320 seront désormais « made in America » . Après Hambourg, Toulouse et Tianjin, la famille A320 est maintenant produite également à Mobile, en Alabama : Airbus a inauguré ce lundi le lancement des opérations de sa toute première chaîne d’assemblage final établie aux Etats-Unis (Airbus U.S. Manufacturing Facility). Le tout premier Airbus fabriqué au pays de Boeing sera un A321 et sa livraison est prévue au printemps prochain.

Inaugurée en grande pompe le 14 septembre, l’usine, dans laquelle sont assemblés les appareils monocouloirs A319, A320 et A321, est à présent officiellement ouverte. Elle emploie une équipe de production composée de plus de 250 employés, qui se consacrent à l’assemblage du premier Airbus jamais produit aux Etats-Unis.

« Notre production d’appareils civils à Mobile est emblématique pour deux raisons: premièrement, Airbus est à présent le premier avionneur d’envergure réellement mondiale et, deuxièmement, Airbus est dorénavant un véritable avionneur américain » , déclare Fabrice Brégier, Président et CEO d’Airbus. Cette qualité pourrait flatter le patriotisme des Américains, et faciliter l’obtention de certains marchés, à l’image de ce qu’Airbus a déjà observé en Chine depuis l’ouverture de son centre de Tianjin. Mais surtout, en étant présent en zone dollar, l’avionneur diminue les effets de change sur ses comptes.

« Avec l’ajout de notre site américain à notre réseau de production d’Europe et d’Asie, notre base industrielle mondiale poursuit son expansion stratégique » , souligne le patron d’Airbus. « La chaîne d’assemblage final d’Airbus aux Etats-Unis, représente un grand pas en avant dans la stratégie d’Airbus, et vient renforcer notre position de leader et de concurrent sur tous nos marchés clés » , ajoute-t-il.

Ce site nous permet d’étendre notre présence, déjà importante, en Amérique, le plus grand marché au monde pour les monocouloirs, et de nous rapprocher de nos clients et fournisseurs majeurs aux Etats-Unis. Dans un même temps, l’expansion de notre capacité industrielle nous donne plus de souplesse pour accroître la cadence de production globale d’Airbus et nous permettre ainsi de répondre à la demande mondiale. Ce site implanté aux Etats-Unis est un atout pour l’ensemble d’Airbus : l’augmentation de notre capacité de production crée des opportunités de croissance pour tous les secteurs de notre société et pour l’ensemble de notre chaîne d’approvisionnement » , poursuit Fabrice Brégier.

Airbus avait annoncé en 2012 sa décision d’investir 600 millions de dollars dans une chaîne d’assemblage aux Etats-Unis, et la construction avait commencé l’année suivante sur le site Mobile Aeroplex de Brookley.

Mobile possède un certain nombre de caractéristiques qui ont convaincu Airbus lors du choix. Des industries aérospatiales y sont déjà présentes et la ville dispose d’un port en eau profonde, pratique pour les approvisionnements. L’aéroport de cette agglomération de 400.000 habitants environ n’est pas trop fréquenté, ce qui procure à Airbus suffisamment de créneaux de décollage et d’atterrissage pour ses opérations.

La livraison du tout premier appareil Airbus fabriqué aux Etats-Unis est prévue au deuxième trimestre 2016. Il s’agit d’un A321 destiné à la compagnie américaine JetBlue Airways. Sa production a commencé cet été. Un marquage a été apposé sur l’un des éléments qui composent cet avion, sur lequel figurent les mots : “This aircraft proudly made in the U.S.A. by the worldwide team from Airbus” (“Cet avion est produit avec fierté aux Etats-Unis par l’équipe mondiale d’Airbus”).

D’ici 2018, le site produira entre 40 et 50 monocouloirs par an – une contribution importante à l’objectif de 600 exemplaires de ce type que s’est fixé l’avionneur en cadence annuelle à compter du 1er trimestre 2017.

Les prévisions de marché d’Airbus indiquent une demande de quelque 4.700 monocouloirs (tous avionneurs confondus) sur les 20 prochaines années en Amérique du Nord.

La chaîne d’assemblage final d’Airbus aux Etats-Unis vient grossir le nombre de sites Airbus et Airbus Group implantés aux Etats-Unis, comme par exemple : les centres techniques d’Airbus en Alabama (Mobile) et au Kansas (Wichita) ; un centre de formation Airbus en Floride (Miami) ; le site de production d’appareils militaires d’Airbus Defence & Space en Alabama (Mobile) ; les usines et opérations Airbus Helicopters au Mississippi (Columbus) et au Texas (Grand Prairie) ; et les centres de rechanges de Géorgie (Atlanta), Floride (Miami) et Virginie (Ashburn). Les sièges d’Airbus, d’Airbus Defence & Space et d’Airbus Group sont implantés  à Herndon, Virginie, et celui d’Airbus Latin America, à Miami. Airbus et Airbus Group sont également des clients majeurs pour d’autres sociétés aéronautiques et spatiales américaines, et leurs achats de composants et de matériaux auprès de fournisseurs américains s’élèvent, pour l’année passée uniquement, à 16,5 milliards de dollars.

Airbus souligne également que la création de son centre de Mobile vient doubler le nombre de fabricants d’avions civils de grande capacité aux Etats-Unis – une allusion à Boeing qui pour sa part produit exclusivement sur le territoire américain.

La présence d’Airbus assurera « la création d’emplois et le développement des qualifications » , et permettra « l’établissement d’un nouveau centre de compétences aéronautiques et spatiales dans la région du Golfe du Mexique » , indique l’avionneur européen.

Voici la vidéo intégrale de la cérémonie d’inauguration du nouveau centre d’Airbus à Mobile.

Crédit photo principale : Ligne d’assemblage final de l’A320 à Mobile en Alabama – © Airbus 

Un commentaire sur “Airbus produit désormais des A320 « made in America »

Laissez un commentaire