Un avion de SOS Médecin Sénégal porté disparu

Tour de contrôle de l'aéroport de Dakar en juillet 2015 - CC Wikimedia / GuillaumeG

Un avion de la compagnie privée Senegalair affrété par SOS Médecin Sénégal effectuant la liaison entre Ouagadougou et Dakar est porté disparu depuis samedi soir alors qu’il transportait sept personnes dont une patiente française.

L’appareil a disparu des écrans radar le 05 septembre à 19h08 GMT, alors qu’il volait à environ 110 kilomètres à l’Ouest de la capitale sénégalaise, selon l’agence Reuters qui cite l’Agence nationale de l’aviation civile du Sénégal (Anacim).

Parmi les sept personnes à bord se trouvaient trois membres d’équipage (algériens et congolais), un médecin et deux infirmiers (sénégalais), ainsi que la patiente française qui nécessitait un rapatriement de Ouagadougou à Dakar, indique Dakaractu. Ce site croit aussi savoir que l’avion serait tombé en panne de carburant.

L’appareil, un bimoteur Hawker Siddeley HS 125, avait quitté Ouagadougou à 16h35 GMT selon le le ministre burkinabé des Transports, Daouda Traoré. Il aurait dû arriver à Dakar en début de soirée.

L’armée de l’air sénégalaise conduit des recherches pour retrouver l’avion et d’éventuels survivants.

Crédit photo : Tour de contrôle de l’aéroport de Dakar en juillet 2015 – CC Wikimedia / GuillaumeG

3 commentaires sur “Un avion de SOS Médecin Sénégal porté disparu

  1. Bonjour Francis,
    L’avion serait parti de Ouaga à 16H30 GMT et aurait disparu du contrôle à 19H05 GMT. Ouaga est à un peu plus de 1700 Kms à l’est de Dakar. Je pense qu’il serait étonnant qu’il soit à l’ouest de Dakar à quelques 110 Kms en pleine mer ce qui voudrait dire qu’il a dépassé le Sénégal en venant de l’est. Pour aller où en mer ?
    Sans compter que le HS 125 vole à environ 600 Kms heures de moyenne voire 700 et qu’il n’avait mathématiquement pas le temps en 2H35 de faire plus de 1700 Kms. Il me semble qu’il y ait une incohérence dans les premières affirmations.
    Bonne soirée

    • Bonjour Jean,
      Merci pour votre commentaire et vos précisions.
      Je me suis fait la même réflexion mais il s’agissait des seules informations disponibles au moment de la publication de l’article, provenant de Reuters et de l’Anacim. Le type d’avion n’était pas spécifié non plus.
      L’article sera mis à jour au fur et à fur des mesures des nouvelles informations.
      Cordialement

      • Francis,

        La météo de Dakar aux environ de l’heure d’arrivée était: GOOY 1830Z 22008KT 9999 SCT 008 SCT 013 29/25 Nosig.

        (Pour ceux qui ne connaissent pas la lecture de ce type d’informations cela veut dire GOOY: Dakar, 1830 Z c’est 18heures 30 TU, 22008KT veut dire qu’au sol le vent vient du 220 et qu’il est de 8 nœuds soit environ 15 Km/h, SCT 013, veut dire quelques nuages épars à 1300 pieds soit environ 400 mètres, 29/25 veut dire température 29 ° et point de rosé, température à laquelle la vapeur d’eua se transforme en goutes, 25)

        Il devait donc se poser en piste 18. Effectivement, si tu fais une approche aux instruments en venant de l’Est, tu vas devoir faire l’arc DME à 25 nautiques jusqu’au point EBELU qui est effectivement au large des côtes Sénégalaises ,mais à seulement quelques 40 Kms au large en mer. C’est ce point qui est étonnant à plus forte raison s’il était supposé être en fin de réserve carburant.
        Avec une telle visibilité et météo et le tout à 19 heures le soir, donc en plein jour, c’est stupéfiant.
        Merci et A+

Laissez un commentaire