Le débris retrouvé à La Réunion provient « avec certitude » du vol MH370

Photo du débris d'avion retrouvé à La Réunion le 29 juillet - Via Réunion 1ere

Le parquet de Paris a indiqué jeudi que le débris d’avion retrouvé cet été sur une plage de l’île de La Réunion provient « avec certitude » du vol MH370 de Malaysia Airlines disparu avec 239 personnes à bord.

« Il est aujourd’hui possible d’affirmer avec certitude que le flaperon découvert à La Réunion le 29 juillet 2015 correspond à celui du vol MH 370 » , a déclaré le 03 septembre le parquet de Paris. Il s’était saisi du dossier et avait ouvert une enquête pénale en raison de la présence de quatre Français parmi les passagers.

Les analyses réalisées au laboratoire de la direction générale de l’armement du ministère de la Défense (DGA TA) à Balma, près de Toulouse, ont permis d’identifier « trois numéros à l’intérieur du flaperon » , indique le communiqué du parquet.

Ces trois numéros ont conduit à un sous-traitant de Boeing, en l’occurrence l’entreprise Airbus Defense and Space (ADS-SAU) à Séville en Espagne.

Après l’étude de documents techniques et « l’audition d’un technicien de l’entreprise » , il est permis « d’associer formellement l’un des trois numéros relevés à l’intérieur du flaperon au numéro de série du flaperon du MH370 », conclut le parquet.

Ce flaperon reste à aujourd’hui le seul débris provenant avec certitude du vol MH370. Les recherches menées au large de La Réunion pendant une dizaine de jours après sa découverte n’ont pas abouti.

Les opérations de recherches sous-marines au large de la côte Sud-Est de l’Australie, toujours en cours, n’ont pas davantage réussi à localiser l’épave ou les boites noires. L’ATSB, l’autorité australienne en charge, s’est pourtant dite « convaincue » le mois dernier que la découverte du flaperon à La Réunion est « cohérente » avec la zone des recherches, en fonction du vent et des courants marins.

Rappelons que le vol MH370 a disparu le 8 Mars 2014 alors qu’il effectuait le vol Kuala Lumpur – Pékin avec 227 passagers et 12 membres d’équipage.

L’appareil a dévié de son plan vol une heure après son décollage, sans que l’on en connaisse les raisons. Sa trajectoire l’a mené vers le Sud de l’Océan Indien, ont révélé des estimations extrapolées de données satellitaires. Il aurait continué sa route en mode pilotage automatique avant de s’écraser en mer après l’épuisement de ses réserves en carburant.

Le rapport définitif sur l’accident a été publié le 8 mars 2015. Il a conclu à « un accident » , mais n’a livré aucune explication définitive sur la disparition de l’appareil.

La découverte du flaperon à La Réunion n’a pas permis à ce jour d’apporter d’éléments nouveaux à ce qui reste l’un des plus grands mystères de l’aviation.

Crédit photo : Photo du débris d’avion retrouvé à La Réunion le 29 juillet – Via Réunion 1ere

Laissez un commentaire