Aéroports de Paris pourra bien augmenter ses redevances comme prévu

Avions au Terminal 2F de l'aéroport Paris Charles de Gaulle - CC Wikimedia Commons / Greenboost

Aéroports de Paris (ADP) est désormais autorisé à augmenter de 1% en moyenne en plus de l’inflation sur les cinq prochaines années les redevances payées par les compagnies aériennes pour l’utilisation de ses installations : le contrat de régulation économique portant sur la période 2016-2020 (CRE3) a été signé lundi par l’Etat. Celui-ci est resté sourd aux appels des professionnels et des syndicats qui lui demandaient de revoir sa position.

« Aéroports de Paris et l’Etat ont formellement signé ce jour le contrat de régulation économique portant sur la période 2016-2020 » , a indiqué le groupe aéroportuaire dans un court communiqué le 31 août.

Ce contrat, dont les mesures ont été présentées fin juillet à la suite d’un arbitrage rendu par le Premier ministre Manuel Valls, fixe le plafond d’évolution tarifaire pour les redevances payées par les compagnies aériennes sur les deux plateformes parisiennes d’Orly et Charles de Gaulle. Ses dispositions prévoient que la hausse soit limitée à l’inflation pour l’année 2016, et à 1,25% par an en plus de l’inflation entre 2017 et 2020, soit une hausse de 1,0% par an en moyenne en plus de l’inflation sur les cinq ans à venir.

En retour, le contrat s’accompagne d’un programme d’investissements de 3,0 milliards d’euros pour les deux aéroports, prévoyant l’optimisation des installations, la mise en conformité réglementaire de certains équipements, et l’amélioration de la compétitivité de la plateforme de correspondance de Paris-Charles de Gaulle, notamment pour le trafic international.

Mais c’est évidemment le premier volet sur la hausse des redevances qui a entraîné la colère des compagnies aériennes françaises et des syndicats. D’autant plus que l’Etat n’a pas suivi les recommandations de la Commission Consultative Aéroportuaire (CCA), qui avait préconisé en juin dernier de limiter la hausse des redevances à l’inflation, voire de les réduire en dessous de l’inflation (-0,7% à -1%), en compensant ces revenus moindres pour ADP par la contribution des activités de détail à l’intérieur des terminaux.

La Fédération Nationale de l’Aviation Marchande (FNAM), qui regroupe plus de 95% du secteur du transport aérien français (Aigle Azur, Air Caraïbes, le groupe Air France, Corsair International et XL Airways), a été la première à réagir, évoquant un « signal très négatif » pour l’emploi. Le coût de ces redevances s’élève à 500 millions d’euros par an pour un groupe Air France et ses filiales, a indiqué en mars 2015 Alain Battisti, le président de la FNAM.

L’IATA, qui représente plus de 250 compagnies aériennes et 83% du trafic mondial, lui a emboité le pas, demandant « instamment au gouvernement de revoir sa position », au motif que ces hausses aboutiront selon elle à une perte de compétitivité pour la France et à des billets plus chers pour les passagers.

De leur côté, les syndicats CFE-CGC, SNPNC, UNSA aérien, CFDT Air France, FO, SNPL France Alpa, UNAC, CFTC et FNEMA se sont inquiétés des conséquences sur l’emploi et les salaires au moment où les compagnies aériennes françaises peinent pour la plupart à retrouver un équilibre financier. Réunis dans le collectif CIS, ils ont condamné « avec la plus grande fermeté » la décision du Premier ministre « qui risque de compromettre les négociations difficiles qui s’annoncent dans toutes les entreprises » .

L’Etat, comme il fallait probablement s’y attendre, n’a donc pas entendu ces appels. Il détient 50,6% du capital d’ADP et environ 17% de celui d’Air France – KLM.

Crédit photo : Avions au Terminal 2F de l’aéroport Paris Charles de Gaulle – CC Wikimedia Commons / Greenboost

3 commentaires sur “Aéroports de Paris pourra bien augmenter ses redevances comme prévu

  1. L’état Français n’en a jamais assez de nous prendre l’argent dans les poches, sans compter la redevance tv en préparation , pour taxer les possesseurs d’ordis et de tablettes…et ce n’est pas fini ….

  2. A utiliser son matériel ? Des installations ? De quoi….leur trucs pourris qui sont la depuis l’ouverture de l’aéroport comme les passerelles et autres ? Tellement des pinces que les nouvelles passerelles sur les nouveaux terminaux sont chinoises !!! Quelle boîte de M !!!

Laissez un commentaire