Air France-KLM : le premier Boeing 787-9 prend forme

Premier Boeing 787-9 Dreamliner d'Air France-KLM à l'assemblage final - © KLM

Le groupe Air France-KLM se prépare à prendre livraison dans les semaines qui viennent de son premier Boeing 787-9. L’appareil est destiné à KLM, et il est actuellement à l’assemblage final.

Le premier Dreamliner d’Air France-KLM est en cours de production au centre de Boeing à Everett dans l’Etat de Washington.

KLM a publié le 1er septembre une photo (ci-dessus) le montrant sur la ligne d’assemblage final. L’appareil doit encore recevoir les deux moteurs, la livrée, et les aménagements de cabine.

Différents essais seront menés avant sa livraison, qui devrait intervenir d’ici six semaines environ alors que le premier vol commercial est toujours prévu le 25 octobre sur la ligne Amsterdam – Abu Dhabi – Bahrein.

Air France-KLM a passé en 2011 une commande directement auprès de Boeing pour vingt-cinq 787-9, assortie d’une option pour 25 autres exemplaires. La société de leasing ILFC/AerCap fournira en location 12 autres appareils au groupe franco-néerlandais. Celui-ci a prévu de motoriser ses Dreamliner avec les GEnx-1B de General Electric.

Sur ces trente-sept exemplaires, vingt-trois sont destinés à KLM, qui est prioritaire pour leur attribution. Un deuxième Dreamliner rejoindra sa flotte en novembre, puis un troisième au début 2016. L’appareil sera configuré bi-classe pour recevoir 294 passagers, dont 30 en classe Affaires et 264 en classe Economique. Ces avions seront les premiers d’Air France-KLM à recevoir en série une connexion à Internet par réseau WiFi.

En août, KLM a indiqué qu’elle a converti six 787-9 en autant d’exemplaires de la variante 787-10, qui peut transporter plus de passagers sur une distance un peu moins longue. Les trois premiers 787-10 seront livrés en 2020, les trois suivants en 2021, dans un configuration de 338 places (38 en classe Affaires et 300 en classe Economique), selon certaines sources.

KLM ne sera pas la première compagnie aérienne néerlandaise à exploiter le Dreamliner, puisque Arkefly (groupe TUI) en opère aujourd’hui trois exemplaires.

Air France de son côté doit prendre livraison de son premier 787-9 fin 2016, à moins d’un report dans le cadre du plan de réduction des investissements qui a déjà conduit le groupe à retarder la livraison du premier A350 à début 2019 au lieu de fin 2018.

Crédit photo : Premier Boeing 787-9 Dreamliner d’Air France-KLM à l’assemblage final – © KLM

Laissez un commentaire