Airbus célèbre les 20 ans du premier vol de l’A319

Airbus vient de célébrer les vingt ans de son A319, un avion qui a contribué au succès de la famille A320.

L’A319 a effectué son premier vol d’essai le 25 août 1995. Il a décollé ce jour-là vers 13h30 depuis le centre du constructeur à Hambourg Finkenwerden pour un vol d’une durée de 3h50. L’équipage était composé du commandant Udo Günzel, pilote d’essai d’Airbus Industrie et chef pilote du centre de Hambourg, ainsi que Claude Lelaie, Fernando Alonso, Manfred Birnfield et Gérard Desbois.

Le premier client de l’A319 à été la société de location ILFC, avec un commande pour six exemplaires en juin 1993. L’appareil a effectué son premier vol commercial le 25 avril 1996 aux couleurs de Swissair, la compagnie de lancement.

Depuis, l’A19 s’est révélé un vrai succès commercial. Il s’est vendu à 1.472 exemplaires, dont 1.450 sont livrés et 1.440 en opération, selon les données d’Airbus au 31 juillet 2015. Il représente à lui tout seul presque 19% des 7.938 ventes enregistrées par la famille A320 (version ceo).

Le premier opérateur du type est la low-cost britannique easyJet, avec 149 exemplaires en service actuellement, ce qui représente les deux tiers de sa flotte.

Egalement en Europe, ont peut citer Lufthansa (30 appareils auxquels s’ajoutent les 43 de Germanwings), British Airways (44 exemplaires), Air France (38 exemplaires), TAP Portugal (21 exemplaires), Brussels Airlines (18 exemplaires) et Iberia (15 exemplaires). L’A319 est présent partout dans le monde, y compris aux Etats-Unis où US Airways (rachetée par American Airlines) exploite 92 exemplaires, Delta Air Lines 57 exemplaires, United Airlines 55 exemplaires, les low-cost Frontier Airlines 35 exemplaires et Spirit Airlines 29 exemplaires. En Chine, China Southern Airlines est le premier opérateur de l’A319, avec 39 exemplaires, devant China Eastern Airlines (36) et Sichuan Airlines (24).

Malgré un succès planétaire, l’A319 semble avoir connu son heure de gloire, les compagnies aériennes lui préférant aujourd’hui l’A320 pour ses capacités plus importantes, qui permettent d’obtenir une consommation de carburant par siège plus intéressante.

L’A320 procure « un gain par siège entre  7% et 8% par rapport à un A319 de la même génération » , expliquait en septembre 2014 easyJet à ses investisseurs. Au demeurant, la low-cost a signé en juin 2013 un contrat portant sur 100 futurs A320neo, sans aucun A319neo.

D’ailleurs, cette dernière version remotorisée et modernisée censée assurer l’avenir de l’A319 n’a pas encore rencontré le succès de son prédécesseur, avec seulement 49 exemplaires vendus à ce jour, contre plus de 3.000 pour l’A320neo et plus de 800 pour l’A321neo.

L’A319 est la version raccourcie de l’A320 et est proposé avec les même choix de motorisation. Il est vendu 88,5 millions de dollars au prix catalogue d’Airbus.

Laissez un commentaire