Air Austral et Air Madagascar : la liaison directe Réunion-Chine retardée

© Aéroport de Saint Denis de La Réunion

Le lancement de la ligne directe reliant Saint Denis de La Réunion à Canton en Chine par Air Madagascar en collaboration avec Air Austral serait retardé au printemps prochain en raison des difficultés de la compagnie malgache, mais pas abandonné.

Les deux transporteurs de l’océan Indien ont conclu le 22 janvier 2015 un accord selon lequel Air Madagascar prévoit d’opérer une liaison entre l’île de la Réunion et la Chine en collaboration avec Air Austral. Le lancement de la ligne Antananarivo – Saint Denis de la Réunion – Guangzhou (Canton), sur laquelle Air Austral doit apposer son code UU, était programmé initialement à compter du 15 septembre 2015, puis il a été retardé une première fois au 07 novembre 2015.

Ce lancement ne devrait pas intervenir aujourd’hui avant mars 2016. « L’ouverture de cette ligne est effectivement reportée au mois de mars 2016, le temps pour Air Madagascar de mettre de l’ordre dans ses affaires » , écrit le site Zinfos 974, disant prendre ses renseignements auprès d’Air Austral. La compagnie française de l’océan Indien démentirait ainsi la rumeur d’un autre média réunionnais, le Journal de l’île de la Réunion, qui affirmait qu’elle avait renoncé au projet.

En fait, Air Austral considère que « l’ouverture d’une liaison avec la Chine reste une priorité » , poursuit Zinfos 974. « La preuve, sans attendre mars prochain, Air Austral compte bien organiser des vols ponctuels vers l’Empire du Milieu, à l’occasion du Jour de l’An chinois par exemple. Mais aussi à d’autres occasions… Histoire de créer certaines habitudes et de tester le marché » , ajoute-t-il.

Actuellement, les liaisons entre la Réunion et la Chine nécessitent au moins un changement d’appareil, soit à Bangkok avec le vol d’Air Austral via Chennai/Madras, soit avec Air Mauritius via l’île Maurice, ou encore via Antananarivo avec Air Madagascar (qui exploite depuis 2009 une liaison vers Canton, avec une escale à Bangkok), voire via Paris Charles de Gaulle avec Air France moyennant un grand détour.

Le lancement de la nouvelle ligne est sensé rapprocher l’île de la Réunion « d’un grand pays, premier par le nombre de touristes présents dans le monde » , selon le Sénateur et Président de la région Réunion, Didier Robert qui poursuivait : « nous confortons aussi la couverture aérienne pour les Réunionnais du grand espace océan Indien » .

Air Madagascar doit opérer la nouvelle ligne avec son Airbus A340-300 tri-classe de 275 sièges immatriculé en Islande (TF-EAB) sous contrat ACMI avec Air Atlanta Icelandic , le seul autorisé à accéder à l’espace aérien de l’Union Européenne dont fait partie l’île de la Réunion. Or cet appareil rencontre actuellement des difficultés techniques, au point qu’Air Madagascar a dû suspendre récemment ses vols vers la France pour lesquels il est utilisé.

De son côté, Air Austral procède au renouvellement et à l’expansion de sa flotte. A fin 2016, elle exploitera cinq appareils longs-courriers, contre quatre aujourd’hui, soit trois Boeing 777-300ER, dont deux nouveaux qui seront pris en location, et deux 787-8 qu’elle vient de commander, ce qui lui permet d’envisager le lancement de nouvelles lignes.

Elle a d’ores et déjà annoncé le lancement au 10 juin 2016 d’un vol direct Mayotte – Paris. Elle prévoit aussi d’utiliser à une date qui n’a pas encore été précisée ce type d’appareil pour reprendre une liaison directe entre La Réunion et Bangkok – voire la Chine si elle le désire…

Photo : © Aéroport de Saint Denis de La Réunion

Un commentaire sur “Air Austral et Air Madagascar : la liaison directe Réunion-Chine retardée

Laissez un commentaire