Emirates : un 2e Airbus A380 vers Francfort

Airbus A380 d' Emirates à l'atterrissage - cc wikimedia / Steven Byles

Emirates déploiera à partir de l’année prochaine un deuxième A380 à destination de Francfort, si bien que deux des trois fréquences qu’elle réalise vers le premier aéroport allemand seront assurées avec le super Jumbo.

La compagnie du Golfe utilise déjà l’A380 pour opérer les vols EK45 (départ de Dubai à 08h40) et EK46 (départ de Francfort à 14h30) depuis septembre 2014, ce qui lui a permis de transporter depuis cette date 280.000 passagers sur la ligne. L’appareil est configuré pour 519 passagers (14 en Première classe, 76 en classe Affaires et 429 en Economie).

A compter du 1er janvier 2016, elle opérera également l’A380 sur les vols EK47 (départ de Dubai à 14h35, arrivée à Francfort à 18h40) et EK48 (départ de Francfort à 20h30, arrivée à Dubai à 06h10 le jour suivant). Ces vols sont actuellement effectués en Boeing 777 (comme la troisième fréquence EK43 / EK44), et le changement d’équipement résultera en une augmentation des capacités de 1.155 sièges par semaine sur la ligne, dont 280 en Première Classe et Classe Affaires.

« Notre service quotidien avec l’A380 vers Francfort s’est avéré extrêmement populaire (…). La demande a été si forte que nous avions besoin d’augmenter la capacité sur la route » , explique Hubert Frach, vice-président d’Emirates pour l’Ouest. « Nos clients adorent l’A380 et l’ajout d’un deuxième appareil vers Francfort va encore améliorer l’expérience de voyage sur la route et fournir plus de connectivité vers des destinations populaires à travers le monde, via notre plaque tournante ultra-moderne de Dubai » , a-t-il ajouté.

Ce faisant, Emirates va accentuer la pression sur Lufthansa, dont Francfort est le principal hub. La compagnie allemande dessert Dubai depuis cet aéroport et celui de Munich (ainsi qu’au départ de Cologne à compter de novembre prochain avec sa nouvelle filiale low-cost long-courrier Eurowings ), mais c’est évidemment le trafic en correspondance vers le Moyen-orient, l’Asie, l’Australie voire l’Afrique de l’Est qui est aussi en jeu.

Emirates souhaiterait d’ailleurs ne pas en rester là, alors que Lufthansa, de concert avec Air France-KLM, plaide pour des « règles du jeu équitables » avec les compagnies du Golfe au niveau européen : « En fait, nos quatre destinations en Allemagne performent extrêmement bien. Trois d’entre elles bénéficient d’un service quotidien ou doublement quotidien en A380. Si l’occasion se présente, Emirates serait désireuse de voler vers d’autres villes qui sont actuellement mal desservies (par les autres compagnies), en offrant plus de choix aux voyageurs » , ajoute le responsable de la compagnie de Dubai, qui vole également vers Munich, Hambourg et Dusseldorf.

Le déploiement d’un deuxième A380 vers Francfort fait en tout cas la joie de Fraport, le gestionnaire de l’aéroport : ceci « montre l’engagement clair d’Emirates et souligne l’attractivité de l’aéroport de Francfort » , se félicite le Dr Stefan Schulte, Président du Conseil exécutif de Fraport AG.

Au demeurant, Emirates ne manque pas de rappeler que l’A380 est produit partiellement dans le centre d’Airbus à Hambourg-Finkenwerder, ce qui soutient selon elle l’économie et 14.500 emplois directs, indirects et induits en Allemagne. « Avec un total de 140 avions commandés, Emirates est le plus premier acheteur de l’A380, ce qui représente plus de 40% des commandes pour cet appareil » , rappelle-t-elle aussi.

Elle exploite à ce jour 65 A380 et en attend donc 75 autres.

Photo : Airbus A380 d’ Emirates à l’atterrissage – cc wikimedia / Steven Byles

Laissez un commentaire