Qantas : un redressement spectaculaire et des Boeing 787-9

Boeing 787-9 aux couleurs de Qantas - © Qantas

Qantas a effectué en seulement un an un redressement spectaculaire de ses comptes, ce qui lui permet d’annoncer une commande portant sur huit Boeing 787-9 Dreamliner.

La compagnie aérienne porte-drapeau de l’Australie a publié le 20 août un bénéfice avant impôts de 975 millions de dollars australiens pour son exercice fiscal 2014-2015 clos au 30 juin, au lieu d’une perte de 646 millions de dollars australiens pour l’exercice précédent, soit une amélioration de 1,6 milliard en un an.

Ces résultats sont le fruit du plan de restructuration lancé l’année dernière et d’une durée de deux ans. Ce plan s’est déjà soldé par 894 millions de dollars australiens d’économies cette année, grâce à des coupes sombres dans les coûts et des licenciements. Il a également abouti à réduire la dette de plus d’un milliard de dollars australiens.

« Nous sommes à mi-chemin de la restructuration la plus importante et la plus rapide de notre histoire » , a déclaré à l’annonce de ces résultats Alan Joyce, le directeur exécutif de Qantas. « Nous avons remodelé notre entreprise pour lui assurer un avenir solide et durable – en agissant vite et en prenant des décisions difficiles au début » , a-t-il ajouté.

Les revenus ont augmenté dans tous les secteurs. Ainsi, le réseau domestique a dégagé un bénéfice de 480 millions de dollars australiens, contre 30 millions lors de l’exercice précédent, en partie grâce à la simplification de la flotte et au retrait des Boeing 767. Le réseau international pour sa part enregistre un bénéfice de 267 millions de dollars australiens cette année, au lieu d’une perte de 497 milliards de dollars australiens lors de l’exercice précédent, à la faveur d’une meilleure utilisation de la flotte (en progrès de 15% par rapport à il y a trois ans) et d’une hausse des capacités sur certains marchés, dont Los Angeles, Dallas, Vancouver, San Francisco, Santiago du Chili, Tokyo et Singapour.

Sur les deux réseaux, les coûts unitaires ont baissé de 4% durant la période, tandis que les revenus par sièges disponibles (RSKO) ont augmenté de 4,5% sur le domestique et de 6% à l’international.

Qantas a également profité de la baisse des coûts du carburant (à hauteur de 500 millions de dollars australiens), de la vente d’une partie de ses parts dans l’aéroport de Sydney, et d’une réduction de la taxe carbone décidée par le gouvernement australien (à hauteur de 120 millions de dollars australiens).

Fort de ces résultats prometteurs pour son avenir, le transporteur confirmera prochainement une commande portant sur huit Boeing 787-9 pour une valeur théorique d’environ 2 milliards de dollars américains au prix catalogue. Ces avions sont destinés à remplacer les cinq Boeing 747-400 vieillissants. Les six 747-400ER qui ont été modernisés récemment resteront pour l’instant dans la flotte.

Le premier 787-9 est attendu pour mi-2017. Il sera suivi par trois autres exemplaires cette année-là. Les quatre appareils restants seront livrés entre 2018 et 2019.

Cette commande fait suite à un accord salarial conclu fin juillet avec les pilotes longs-courriers, qui inclut aussi des gains de productivité de 30%.

Trois 787-9 sont destinés à la filiale low-cost Jetstar (qui exploitera déjà onze 787 d’ici septembre 2015), les autres à Qantas. Ces appareils seront tous motorisés par les GEnx-1B. Ils serviront « à ouvrir de nouvelles opportunités » pour Qantas, qui envisage de lancer avec eux de nouvelles liaisons grâce à leur rayon d’action accru et à la flexibilité qu’ils apporteront dans l’utilisation de la flotte.

« La principale raison pour laquelle nous avons choisi cet avion en particulier est son incroyable efficacité. Sa nouvelle technologie permettra de réduire la consommation de carburant et les opérations de maintenance lourdes, mais aussi d’ouvrir de nouvelles destinations dans le monde entier » , a expliqué Alan Joyce. « Parce que le 787 est plus petit que les Jumbos qu’il remplacera progressivement, il nous apportera la flexibilité d’avoir plus d’avions sans changer de façon significative notre capacité globale » , a-t-il aussi déclaré.

Après confirmation de cette commande, Qantas gardera des options pour 15 appareils supplémentaires et des droits d’achat pour 30 autres, « avec une grande souplesse pour le calendrier des livraisons, si ces options et droits d’achat devaient être exercés » , selon son communiqué.

Rayon d'action des futurs 787-9 de Qantas au départ de la côte Est de l'Australie - Source : Qantas

Rayon d’action des futurs 787-9 de Qantas au départ de la côte Est de l’Australie – Source : Qantas

Laissez un commentaire