American Airlines suspend Tel Aviv

Airbus A330-200 d' American Airlines à Londres Heathrow - CC Wikimedia / John Taggart

American Airlines cessera de desservir au début de l’année prochaine Tel Aviv, sa seule destination en Israël, citant un manque de rentabilité depuis l’ouverture de cette ligne il y a cinq ans.

American Airlines n’assurera plus son service quotidien entre les aéroports de Philadelphie International et Tel Aviv Ben Gourion à compter du 4 janvier 2016 (le lendemain dans le sens retour). La ligne avait été ouverte en 2009 par US Airways, qui a fusionné avec American Airlines en décembre 2013.

Le vol est assuré actuellement avec un Airbus A330-200 d’une capacité de 258 sièges, dont  20 en classe Affaires et 238 en classe Economie (à l’aller, départ de Philadelphie tous les jours à 21h05 pour arriver à 15h00 le lendemain; au retour, départ de Tel Aviv à 23h30 pour arriver à 05h35 le lendemain).

La ligne Philadelphie – Tel Aviv a généré 20 millions de pertes l’année dernière, selon Casey Norton, porte-parole d’American Airlines cité par l’agence Bloomberg, d’où la décision de la suspendre. « Il s’agit d’une mesure strictement financière » , assure le porte-parole, ajoutant que la liaison n’a jamais été rentable depuis son lancement. « Nous avons fait de notre mieux pour faire qu’elle fonctionne, mais elle n’a jamais enregistré de bénéfice » , ajoute-t-il.

En fait, plus de 70% des passagers à destination de Tel Aviv au départ de Philadelphie avec American Airlines proviennent d’un autre point d’origine aux Etats-Unis, explique le média local Philly.com. La faible proportion de voyageurs originaires de Philadelphie a nui à la rentabilité de la ligne. American Airlines ne peut pas augmenter le prix des billets de manière à couvrir les coûts d’exploitation, car les passagers en correspondance prendraient alors un vol via un autre aéroport avec une autre compagnie aérienne.

Entre les Etats-Unis et Israël, American Airlines est en concurrence avec les services sans escale de Delta Air Lines (depuis New York JFK), United Airlines (depuis New York Newark) et El Al (depuis New York JFK et Boston).

American Airlines n’a pas précisé sur quelle ligne elle affecterait les deux Airbus A330-200 nécessaires pour exploiter cette liaison qui était la seule de l’ex-US Airways vers le Moyen-Orient et la plus longue de son réseau, avec 12 heures de vol à l’aller et 13 heures au retour.

La compagnie aérienne emploie au sol à Tel Aviv 19 personnes qui ont été notifiées de sa décision.

Photo : Airbus A330-200 d’ American Airlines à Londres Heathrow – CC Wikimedia / John Taggart

Laissez un commentaire