Garuda Indonesia sous pression pour renoncer à 30 Airbus A350

Visualisation d'un Airbus A350-900 XWB au couleurs de Garuda

Garuda Indonesia, la compagnie nationale de l’Indonésie, est sous la pression de son gouvernement qui lui demande de renoncer à l’acquisition de trente Airbus A350 XWB de peur que celle-ci n’entraîne sa faillite, a rapporté jeudi un journal indonésien.

Garuda a signé lors du salon du Bourget en juin dernier avec Airbus un protocole d’accord portant sur trente A350-900 XWB, représentant une valeur théorique de 9,1 milliards de dollars au prix catalogue du constructeur. Le contrat reste à finaliser et n’a pas encore fait l’objet d’une commande ferme. Celle-ci pourrait ne jamais être signée et les avions ne jamais être livrés, si Garuda suit les injonctions de son gouvernement. Il détient 60,5% du capital de la compagnie aérienne.

Le nouveau ministre en charge de la coordination des affaires maritimes a en effet déclaré avoir recherché et obtenu l’accord du Président de l’Indonésie, Joko Widodo, pour que Garuda renonce à commander les appareils. « J’en ai fait la demande au président Jokowi la semaine dernière. Je ne veux pas que Garuda courre de nouveau à la faillite. Le mois dernier, elle a accepté d’acheter 30 Airbus A350 en utilisant un prêt de la China Aviation Bank pour 44,5 milliards de dollars. Cet avion est seulement approprié pour les routes depuis Jakarta vers l’Amérique et l’Europe » , a déclaré ce ministre le 13 août, cité par le journal indonésien Kompas.com. « Le président a accepté l’annulation de l’achat des Airbus A350 et nous allons convoquer la direction (de Garuda) pour qu’elle change ses projets » , a-t-il ajouté.

Selon le ministre, les liaisons internationales de Garuda ne sont pas rentables. Vers l’Europe, où cette compagnie dessert Amsterdam et Londres Gatwick, le coefficient d’occupation des sièges serait de 30%. Et Les compagnies concurrentes, qui sont présentes sur les liaisons similaires, comme Singapore Airlines, présenteraient « de mauvais résultats financiers » .

A la place, le ministre voudrait que Garuda se concentre sur le marché intérieur et régional, en achetant des monocouloirs A320 plutôt que les A350 longs-courriers. « Nous pouvons dominer le marché régional d’ici cinq à sept ans. Lorsque nous serons assez forts, nous pourrons passer à l’étape suivante » , a-t-il déclaré.

Séparément, le vice-président de Garuda Indonesia en charge de la communication, Ikhsan Rosan, a déclaré, que sa compagnie aérienne n’avait pas pris de décision définitive quant à l’acquisition des Airbus A350. « Il est vrai qu’il y a eu une (cérémonie) de signature à Paris (avec Airbus en juin), mais il s’agit simplement d’une lettre d’intention » , a déclaré le dirigeant, également cité par Kompas.com. Garuda continue d’évaluer l’exploitation des Airbus A350 ou Boeing 787.

En effet, la compagnie indonésienne a signé aussi avec Boeing, lors du dernier salon du Bourget, un protocole d’accord portant sur trente 787-9 Dreamliners livrables entre 2020 et 2024 ainsi que trente 737 MAX 8, livrables entre 2022 et 2025.

Garuda vient tout juste de renouer avec les bénéfices lors du premier semestre 2015. Son résultat est ressorti positif à 29,3 millions de dollars sur les six premiers mois de l’année 2015, contre une perte de 201 millions de dollars durant la même période de l’année dernière. Ceci a été obtenu notamment avec le développement de la filiale low-cost, Citilink (dont le nombre de passagers a bondi de 32 % en un an), à qui Garuda a transféré en début d’année 10 monocouloirs.

La compagnie indonésienne est déjà engagée dans un  plan de modernisation et d’expansion de sa flotte, qui prévoit pour cette année la livraison d’une quinzaine d’appareils, soit trois 777-300ER (aménagés en bi-classe), sept 737-800 NG, ainsi que deux Airbus A330-300, deux Bombardier CRJ1000 et trois ATR 72-600, pour porter le parc aérien du groupe (avec Citilink) à 185 avions d’ici fin 2015, au lieu de 169 actuellement.

De son côté, Airbus enregistre au 31 juillet un solde négatif pour le nombre d’A350 commandés ferme depuis le 1er janvier de cette année, soit -6 exemplaires, après la prise en compte de la « cession de créneaux de production » demandée par l’avionneur à Singapore Airlines pour sept appareils. Depuis lors cependant, le groupe IAG a confirmé 8 A350-900 XWB pour Iberia.

Photo : Visualisation d’un Airbus A350-900 XWB au couleurs de Garuda

Laissez un commentaire