Delta réduit la voilure vers Dubai

Boeing 777-200 LR de Delta - cc wikimedia / Aero Icarus

Delta Air Lines réduit la voilure vers le premier aéroport du Golfe : Assurée aujourd’hui à raison d’un vol quotidien, la ligne Atlanta – Dubai sera exploitée selon quatre à cinq rotations par semaine à compter de cet automne.

La partenaire d’Air France-KLM opérera dès le 1er octobre des rotations les lundis, mercredis, jeudis et vendredis, au lieu de tous les jours de la semaine, entre les aéroports d’Atlanta Hartsfield Jackson et Dubai International. Elle continuera d’utiliser un Boeing 777-200 LR d’une capacité de 291 sièges (dont 37 en classe Affaires, 36 dans l’espace Economie Comfort et 218 dans la cabine principale de classe Economie).

Delta explique que cette mesure intervient alors qu’il existe de « la surcapacité sur les routes entre les États-Unis et le Moyen-Orient, exploitées par des compagnies aériennes appartenant à leur gouvernement et subventionnées » , selon un communiqué cité le 10 août par l’agence Reuters.

Cependant, la réduction de voilure est provisoire puisque la fréquence sera de nouveau quotidienne à compter du printemps 2016.

La décision de Delta s’inscrit aussi dans un plan de réduction globale de ses capacités de l’ordre de 15 à 20% vers l’Afrique et le Moyen-Orient, annoncé en avril dernier. La compagnie aérienne donnait alors deux autres raisons : la baisse des cours mondiaux du pétrole, qui affecte la demande pour les voyages d’affaires, et l’appréciation du dollar contre la plupart des autres devises, qui entraîne une baisse du pouvoir d’achat des passagers non-américains et de la demande de voyage vers les Etats-Unis.

La ligne Atlanta – Dubai est la seule que Delta opère vers le Moyen-Orient. A contrario, Emirates vole depuis Dubai vers neuf destinations aux Etats-Unis (Boston, Chicago, Dallas Fort Worth, Houston, Los Angeles, New York JFK, San Francisco, Seattle et Washington). Elle exploite aussi une ligne cargo vers Atlanta.

De leur côté, Etihad Airways et Qatar Airways assurent huit lignes chacune vers les Etats-Unis.

Les trois compagnies du Golfe ont annoncé l’expansion de leur réseau vers l’Amérique du Nord. Notamment Qatar Airways ouvrira une liaison Doha – Atlanta le 1er juillet 2016 et une autre entre Doha et Philadelphie en Airbus A350 XWB le 1er janvier 2016; Etihad Airways déploiera un Airbus A380 entre Abu Dhabi et New York à compter du 1er décembre 2015. Emirates de son côté lancera un vol entre Dubai et Orlando en Airbus A380 (trois fois par semaine) à partir du 1er septembre de cette année.

Les syndicats et plusieurs compagnies aériennes des Etats-Unis, dont Delta mais aussi American Airlines et United Airlines, accusent les trois premières compagnies du Golfe d’avoir reçu ses dix dernières années 42 milliards de dollars d’aides publiques de la part de leur gouvernement respectif. Ce qui aurait permis à Emirates, Etihad et Qatar Airways de mettre en place des capacités importantes vers les Etats-Unis, entraînant une baisse des prix et la sortie de leurs concurrents de plusieurs marchés, selon les transporteurs américains.

Les compagnies aériennes du Golfe ont démenti ses accusations et soulignent de leur côté la qualité de service inférieure chez leurs homologues américaines pour expliquer leur perte de parts de marché.

L’administration des Etats-Unis examine en ce moment la question, évaluant l’opportunité de remettre en cause les accords de Ciel Ouvert (libre accès aérien), signés précédemment avec les Etats du Golfe.

Photo : Boeing 777-200 LR de Delta – cc wikimedia / Aero Icarus

Laissez un commentaire