Garuda renoue avec les bénéfices au 1er semestre

Boeing 777-300ER de Garuda Indonesia - cc wikimedia / Alec Wilson

Garuda Indonesia renoue avec les bénéfices au 1er semestre 2015, un renversement de tendance qu’elle explique par la maîtrise des coût, le développement de sa filiale low-cost et une stratégie d’expansion.

La compagnie aérienne porte-drapeau de l’Indonésie a enregistré un bénéfice net de 29,3 millions de dollars sur les six premiers mois de l’année 2015, contre une perte de 201 millions de dollars durant la même période de l’année dernière. Ceci « est le résultat de notre stratégie d’expansion et des efforts continus pour améliorer l’efficacité » , a déclaré Arif Wibowo, le PDG de Garuda Indonesia lors de la présentation de ces résultats le 29 juillet, cité par le Jakarta Post.

Des initiatives ont en effet été prises pour réduire les coûts, notamment sur la couverture de change et de carburant. Les dépenses ont diminué de 11,6% à 1,76 milliards de dollars. Parallèlement, les opérations ont été renforcées : le chiffre d’affaires progresse de 8,4% à 1,84 milliards de dollars.

Ainsi, Garuda et sa filiale low-cost Citilink ont transporté ensemble 15,9 millions de passagers au cours des six premiers mois de l’année, soit 20% de plus que l’année dernière. Ce résultat est porté essentiellement par Citilink, qui enregistre une croissance de 32 % du nombre de passagers transportés, grâce aux 10 appareils transférés en début d’année par  Garuda. La low-cost a transporté à elle-seule 4,3 millions de passagers et représente maintenant 28% du trafic passagers total de Garuda au 1er semestre.

Le coefficient d’occupation des sièges s’est amélioré significativement, à 76%, soit 7 points de plus que l’année dernière.

En revanche, l’activité cargo est en baisse de 8,9%, à 176.000 tonnes de marchandises transportées.

Malgré la croissance de ses rivales nationales et étrangères, Garuda reste la première compagnie aérienne d’Indonésie et continue de marquer des points. Sa part de marché pour les vols intérieurs s’établit à 44%, contre 39% l’année dernière. Même chose à l’international, où la part de marché ressort à 28%, contre 21% un an plus tôt.

Parmi les événements remarquables de ce premier semestre, figurent les engagements d’achats signés durant le dernier salon du Bourget, portant sur 30 Airbus A350-900 XWB et 30 Boeing 787-9 Dreamliners pour le long-courrier, ainsi que trente Boeing 737 MAX 8 supplémentaires pour le moyen-courrier. Garuda a d’ailleurs signé mercredi un accord avec CFM International, co-entreprise de Snecma (Safran) et General Electric, pour assurer la maintenance des moteurs des 737 MAX.

Garuda est engagée dans un  plan de modernisation et d’expansion de sa flotte, qui prévoit rien que pour cette année la livraison d’une quinzaine d’appareils supplémentaires, soit trois 777-300ER (aménagés en bi-classe), sept 737-800 NG, ainsi que deux Airbus A330-300, deux Bombardier CRJ1000 et trois ATR 72-600, pour porter le parc aérien du groupe (avec Citilink), à 185 avions d’ici fin 2015, au lieu de 169 actuellement.

Garuda, membre de l’alliance SkyTeam, réalise 600 vols par jours vers 76 destinations, dont 2 en Europe, Amsterdam et Londres Gatwick.

Photo : Boeing 777-300ER de Garuda Indonesia – cc wikimedia / Alec Wilson

Laissez un commentaire