COMAC C919 : un premier moteur CFM LEAP-1C

Moteur LEAP 1-C - © CFM

CFM International, le consortium qui réunit le français Snecma (Safran) et l’américain General Electric, a indiqué le 23 juillet qu’il a livré un premier moteur LEAP-1C à Commercial Aircraft Corporation of China (COMAC) pour son C919 en cours de développement – un appareil mono-couloir qui a l’ambition de s’imposer sur le marché des avions de plus de 150 places aujourd’hui dominé par les Airbus A320 et Boeing 737.

Ce moteur sera installé sur le premier C919 actuellement en cours d’assemblage en vue de son roll-out, prévu pour la fin de l’année 2015.

« La livraison de ce moteur ouvre la voie à l’assemblage final et au roll-out du premier avion C919 plus tard dans l’année. Nous sommes très heureux de la gestion efficace, de la technologie robuste et du professionnalisme de CFM » , a déclaré Wu Guanghui, vice-président de COMAC.

L’avionneur chinois a choisi en 2009 CFM et son LEAP-1C comme motoriste exclusif du C919. Le moteur intègre un système de propulsion entièrement intégré (IPS) – une première dans l’industrie. CFM fournit le moteur ainsi que la nacelle et l’inverseur de poussée développés par Nexcelle. Ces éléments, y compris le pylône fourni par COMAC, ont été conçus en collaboration entre le motoriste et l’avionneur, ce qui résulte dans « un système global qui offre une meilleure aérodynamique, un poids plus faible et un entretien plus facile » , selon CFM.

Avec le moteur LEAP, CFM exécute le programme de certification d’essais au sol et en vol le plus important de son histoire. Le moteur est en effet développé en trois versions : LEAP-1A pour l’Airbus A320neo, LEAP-1B pour le Boeing 737 MAX, et donc LEAP-1C pour le Comac C919.

Trente moteurs LEAP (dans les trois versions) sont actuellement en phase d’essais ou en cours d’assemblage final. Le programme enregistre plus de 4.730 heures de test au sol et en vol comptant pour la certification, et 7.900 cycles.

Le programme de certification du LEAP exige à lui-seul 28 moteurs, en plus des 32 qui sont nécessaires aux avionneurs pour réaliser leurs propres essais au sol et en vol.

Le développement du C919 entre dans une phase critique et l’assemblage final de la première structure de la cellule est presque terminée. Les essais en soufflerie, l’intégration de l’avionique et les tests sur les systèmes d’alimentation électrique progressent. La livraison du premier moteur LEAP-1C et des systèmes hydrauliques permet l’installation des autres systèmes de vol.

Le programme C919 a dépassé lors du salon du Bourget 2015 les 500 commandes ou intentions d’achat, grâce à une signature de Ping An Leasing pour 50 exemplaires. Cette société est devenue le 19e client de l’avionneur pour l’appareil.

Le C919 a été quasi exclusivement commandé par des compagnies aériennes chinoises (Air China, China Southern Airlines, China Eastern Airlines, Hainan Airlines, …) ou des sociétés de location chinoises, à l’exception notable de GECAS, filiale de General Electric.