Air France – KLM envisage bien une co-entreprise avec Etihad Airways

Airbus A320 d'Air France et Airbus A330-200 d' Etihad Airways à Manchester - cc wikimedia / Andrew Thomas

Malgré ses appels répétés pour faire cesser la concurrence jugée « déloyale » des compagnies aériennes du Golfe, le groupe Air France – KLM envisage bien d’approfondir sa relation avec l’une d’entre elles : le PDG du groupe franco-néerlandais a confirmé vendredi que des discussions sont en cours avec Etihad Airways d’Abu Dhabi pour un nouveau partage de codes vers l’Inde et la création d’une co-entreprise. Double langage ?

Le partenariat existant entre Air France-KLM et Etihad remonte au 28 octobre 2012 et prévoit notamment des partages de code pour des vols au-delà de Paris et Amsterdam à l’ouest et pour les vols au-delà d’Abu Dhabi à l’est. « Dans le deuxième cas nous attendons par exemple des droits de trafic vers l’Inde. Au-delà des partages de code, nous étudions aussi les perspectives d’une joint-venture (une co-entreprise, ndlr), à l’instar de ce que nous avons déjà développé avec la compagnie américaine Delta Airlines, China Eastern Airlines, China Southern Airlines et Kenya Airways » , a déclaré le 24 juillet Alexandre de Juniac, le PDG d’Air France-KLM lors d’une interview avec la Tribune de Genève, à l’occasion de la présentation des résultats semestriels du groupe.

Malgré les difficultés rencontrées et de nouvelles pertes sur les six premiers mois de l’année (638 millions d’euros, en détérioration de 3% en un an), Air France-KLM exclut toute entrée d’Etihad Airways à son tour de table : « je tiens à préciser qu’aucun projet de prise de participation par Etihad dans le capital d’Air France-KLM n’est prévu » , a ajouté Alexandre de Juniac.

Le journal suisse s’interroge néanmoins sur l’attitude du groupe franco-néerlandais, qui d’un côté, appelle à l’aide la Commission européenne contre la concurrence « peu équitable » des compagnies du Golfe, et de l’autre, élabore un plan de société commune avec Etihad Airways. Il ne s’agit « absolument pas » d’un double langage, selon le PDG d’Air France-KLM, qui précise: « un projet de joint-venture ne permet en aucun cas de se démarquer des principes d’une concurrence équitable » .

Un renforcement des relations entre Air France-KLM et Etihad a déjà été annoncé en juin dernier par les dirigeants de la compagnie d’Abu Dhabi, avec la signature d’un accord préliminaire qui pourrait inclure davantage de destinations sur le réseau domestique d’Air France, selon l’agence Reuters.

Etihad disait aussi qu’elle souhaite rendre son accord de partage de codes avec Air France-KLM « aussi large que possible » . Les programmes de fidélité des deux compagnies aériennes, Flying Blue pour Air France-KLM et Etihad Guest pour la compagnie du Golfe, seraient appelés à être coordonnés.

En outre, Etihad n’excluait pas d’entrer au capital d’Air France-KLM. Dire que cela n’arrivera jamais « n’est pas possible » , déclarait alors James Hogan, le Président d’Etihad Airways, qui indiquait également que cette éventualité n’a pas été discutée ou envisagée.

Photo : Airbus A320 d’Air France et Airbus A330-200 d’ Etihad Airways à Manchester – cc wikimedia / Andrew Thomas

Un commentaire sur “Air France – KLM envisage bien une co-entreprise avec Etihad Airways

  1. De juniac et ses mensonges…ça me rappelle Hollande tiens tiens…on verra si ils n’entrent pas au capital…mensonges…comme d’habitude.

Laissez un commentaire