Boeing : le 777X sera japonais à 21%

Boeing 777X - © Boeing

Boeing a signé le 23 juillet avec ses partenaires Japan Aircraft Industries (JAI) et Japan Aircraft Development Corporation (JADC) un accord pour produire au Japon environ 21% des éléments structurels du 777X dont l’assemblage débutera en 2017.

Pour des raisons historiques, Boeing entretient une relation de plus d’un demi-siècle avec les entreprises du secteur aéronautique japonais. Le partenariat a débuté avec le 747SP et s’est poursuivi pour chacun des programmes d’avions commerciaux de Boeing, du 737 au 777, sans oublier le dernier 787 Dreamliner.

Le 777X, version allongée et modernisée du  777, prolongera cette tradition, qui « va au-delà des relations entre un client et un fournisseur » , à en croire Kiyotaka Ichimaru, le directeur général de JADC.

L’accord que l’avionneur américain a conclu avec cette fondation à but non lucratif, créée pour renforcer la compétitivité de l’industrie aéronautique japonaise, et avec JADC entérine un protocole d’accord signé l’année dernière. Ce contrat vise à « fournir environ 21 % des principaux composants structurels du 777X » , a indiqué Boeing. Ce sont ainsi certaines sections du fuselage, les cloisons de pressurisation, les trappes et les volets du train d’atterrissage principal, les portes des soutes et plusieurs parties des ailes qui seront produites au Japon avant l’assemblage final réalisé au centre d’Everett dans l’Etat de Washington aux Etats-Unis.

La production de ces éléments sera confiée au fleuron de l’industrie japonaise, puisque JAI réunit Mitsubishi Heavy Industries (MHI), Kawasaki Heavy Industries (KHI), Fuji Heavy Industries (FHI), ShinMaywa Industries (SMIC) et Nippi Corporation (Nippi).

« Nos partenaires japonais ont toujours suivi les normes les plus élevées et ont énormément contribué au succès retentissant de l’actuel 777 » , n’a pas manqué de souligner Kent Fisher, vice-président et directeur général de Boeing Avions Commerciaux pour la gestion des fournisseurs.

Boeing est un bon client pour les industries japonaises, à qui il a acheté en 2014 plus de 5 milliards de biens et services, soutenant ainsi plusieurs dizaines de milliers d’emplois dans le secteur aéronautique. Ce contrat ne fera que renforcer cet engagement et portera la contribution de Boeing à l’économie nipponne à près de 36 milliards de dollars d’ici la fin de la décennie.

En retour, Boeing est le principal fournisseur des compagnies aériennes japonaises : les flottes des deux premières, All Nippon Airways (ANA) et Japan Air Lines (JAL), sont très largement composées d’appareils américains, bien qu’Airbus dernièrement ait réalisé de belles percées avec les commandes d’ANA pour l’A320neo et l’A321neo (33 exemplaires) et de JAL pour l’A350 XWB (31 exemplaires).

L’assemblage du 777X est prévu pour 2017, le premier vol d’essai pour 2019 et la mise en service pour 2020. La compagnie de lancement n’a pas encore été annoncée. ANA a commandé pour sa part 20 777-9X sur un total à ce jour de 296 777X commandés – un vrai succès commercial pour un avion vendu entre 371 millions et 400 millions de dollars au prix catalogue.

Photo : Boeing 777X – © Boeing

Laissez un commentaire