Trafic passagers en France : une croissance modérée en juin

 Aéroport de Paris CDG - © LUIDER, Emile - LA COMPANY pour Aéroports de Paris

Après une hausse marquée en mai, le trafic a progressé modérément en juin avec une hausse du nombre de voyageurs de 1,1% par rapport au même mois de 2014, note la Direction Générale de l’Aviation Civile dans son étude mensuelle. Cependant, au terme du premier semestre où le cap des 70 millions de voyageurs a été franchi, la croissance s’établit à +2,4%.

En juin, le trafic intérieur affiche un fléchissement (-3,1%) particulièrement marqué pour les liaisons radiales (-4,6%), tendance affectant la quasi-totalité des lignes et à laquelle Paris/Toulouse est l’une des rares à résister (+0,7%). Le repli est plus modéré sur les liaisons transversales (-1,4%), parmi lesquelles les deux principales liaisons affichent de bons résultats (Bordeaux/Lyon +6,4%, Lyon/Nantes +4,1%). Les lignes entre la Métropole et l’Outre-Mer sont elles aussi orientées à la baisse (-2,1%) en juin, tout particulièrement Paris/Fort-de-France dont le trafic recule pour le second mois consécutif (-7%). Seul le marché domestique ultramarin progresse ce mois-ci (+2,8%) ; c’est d’ailleurs le seul segment du marché national en hausse au premier semestre (+2,2%), alors que le trafic intérieur dans son ensemble est en baisse (-0,5%).
 

Le trafic international est encore favorablement orienté en juin (+2,2%) et progresse sur le semestre de +3,2%. Cette évolution reste cependant contrastée. Le trafic intérieur de l’Union européenne confirme son rôle dans la croissance (+5,5%), avec en particulier une intensification des échanges avec l’Espagne (+7,3%) et les autres pays du Sud (Italie, Portugal, Grèce). La zone Asie-Pacifique, soutenue par la Chine et l’Inde, demeure celle dont la croissance est la plus élevée sur le semestre (+5,6%), même si le taux d’évolution mensuel est le plus faible (+2,9%) enregistré depuis six mois. L’Amérique confirme son regain d’attractivité (+4,8%) symbolisé en juin par une forte poussée des échanges avec le Canada (+10,0%), mais le trafic reste atone avec l’Amérique du Sud (-0,9% en juin, -3,2% sur le semestre). L’Afrique connaît en juin un sévère recul (-9,5%) provoqué par la forte baisse du marché maghrébin (-12,9%), auquel n’échappe pas cette fois l’Algérie (-7,0%), mettant ainsi fin à une série ininterrompue de croissances mensuelles depuis le premier numéro de tendanCiel. Hors Maghreb, le marché africain reste stable mais avec des résultats très divers selon les pays (évolution plutôt erratique pour le Sénégal : +6,3% en juin mais -12,9% sur le semestre ; progression continue et significative pour la Côte d’Ivoire : respectivement +20,5% et +13,3%).

En termes de pavillon, la croissance du trafic profite très inégalement aux acteurs : grevé par leur net recul sur le marché intérieur (-4,2%), les transporteurs hexagonaux en dépit de leur progression à l’international (+1,4%) voient leur activité se contracter (-0,8%) en juin alors que leurs concurrents progressent sur les deux segments (+2,8% et +2,6%). Malgré tout, le différentiel de croissance en défaveur des transporteurs nationaux s’atténue ce mois à 3,4 points. En termes de part de marché, le recul du pavillon français semble se stabiliser : -0,9 point en Pax, -1,0 en PKT pour le premier semestre (respectivement -0,9 point et -1,1 point fin mai).

L’évolution de la fréquentation des aéroports est assez diverse, depuis Beauvais (+25,9%) jusqu’à Marseille (-5,2%). A Beauvais, si l’ampleur de la hausse résulte de la fermeture du site pendant quatre jours en juin 2014, la croissance du trafic sur le reste du mois demeure supérieure à 10%. Quoique toujours orienté à la hausse (+2,8%), Bâle-Mulhouse réalise en ce mois de juin son moins bon score mensuel depuis novembre 2013. A Paris, CDG (+1,5%) et Orly (-1,4%) ont évolué de manière contrastée.

Les indicateurs relatifs au retard ont favorablement évolué en juin : la proportion des vols retardés de plus de 15 minutes au départ a été réduite de 3,7 points par rapport à juin 2014 et s’élève à 23,3% ; la durée du retard moyen a été diminuée de 3 minutes et ramenée à 12,8 minutes.

Le nombre de mouvements contrôlés en France métropolitaine a progressé en juin (+2,7%). Traditionnellement portée par le seul essor des survols, cette croissance a été également soutenue ce mois-ci par l’augmentation du nombre de vols domestiques métropolitains (+2,2%).

Source : DGAC

Photo : Aéroport de Paris CDG – © LUIDER, Emile – LA COMPANY pour Aéroports de Paris

Laissez un commentaire