EasyJet : plus de passagers mais un chiffre d’affaires en baisse au 2e trimestre

250e Airbus d'easyjet (A320-200) - © easyJet

EasyJet a enregistré une hausse de 6,2% du nombre de passagers transportés au 2e trimestre 2015, mais son chiffre d’affaires est en baisse de 1,0% sur la même période en raison d’un « environnement opérationnel difficile » lié aux grèves des contrôleurs aériens français en avril et à l’incendie à l’aéroport de Rome Fiumicino en mai, selon la low-cost britannique qui publie ce 22 juillet ses résultats trimestriels.

Au cours du 3e trimestre de son exercice fiscal 2014-2015 (d’avril à juin 2015), easyJet a transporté 19,1 millions de passagers, soit une hausse de 6,2% par rapport à la même période de l’an passé. Parallèlement, l’offre en siège a été augmentée de 4,7% à 20,8 millions de sièges. Le taux de remplissage des avions s’améliore en conséquence de 1,3 point de pourcentage à 91,7%.

Le chiffre d’affaires est en diminution de 1,0% sur la période, comparé à l’exercice précédent, et s’établit à 1,23 milliard de livres sterling.

La compagnie aérienne explique cette contre-performance par un « environnement opérationnel difficile » lié aux grèves des contrôleurs aériens français en avril et à l’incendie qui a ravagé l’aéroport de Rome Fiumicino en mai. Ces deux événements ont entrainé plus de perturbations opérationnelles que l’année dernière, souligne la low-cost : ils sont à l’origine de 1.364 vols annulés sur un total de 1.463 dans le trimestre. C’est deux fois plus que la même période de 2014 où un total de 648 vols avaient été annulés.

Les grèves en France et l’incendie à Fiumicino ont également contribué à hauteur de 1,1 point de pourcentage à la hausse de 2,8% du coût unitaire par siège (hors coût de carburant et à taux de change constants). En tenant compte des coûts de carburant et des effets de change, le coût unitaire par siège est cependant en baisse de 3,3%.

La recette par siège (à 59,08 livres sterling en moyenne) ressort en baisse de 2,8% à taux de change constants, ou de 5,4% en tenant compte des effets de change. C’est mieux que les prévisions publiées en mai dernier, souligne easyJet, ce qui lui permet de parler d’une « bonne performance commerciale » : en effet, la santé robuste du marché britannique vers les destinations ensoleillées et la mise en œuvre réussie d’initiatives sur la gestion des revenus ont compensé en partie l’impact des grèves du contrôle aérien français.

En outre, sur la période, easyJet a réalisé 7 millions de livres sterling d’économies (28 millions de livres pour l’ensemble de l’exercice en cours), en grande partie grâce à des mesures sur les opérations aéroportuaires (handling).

La compagnie aérienne se montre optimiste pour le reste de son exercice fiscal qui s’achève au 30 septembre : 77% des sièges proposés jusqu’à cette date sont d’ores et déjà réservés. Elle s’attend à réaliser un bénéfice avant impôts compris entre 620 et 660 millions de livres sterling pour l’ensemble de l’exercice, en hausse par rapport à l’année dernière où il est ressorti à 581 millions d’euros.

Photo : 250e Airbus d’easyjet (A320-200) – © easyJet

 

Laissez un commentaire