TAM Airlines réduit ses opérations au Brésil

Airbus A319 de TAM décollant de l'aéroport Santos Dumont à Rio de Janeiro - Photo © John Hales / Flickr https://www.flickr.com/photos/tramsteer/13979335533/in/photolist-88XE3B-5PiiUj-aHyu3V-jKFeHM-95HnYg-95LqPj-jKFeJt-niiKqr-68c3Vu-dL3LB9-85ctVy-korhMP-dUvUWt-8Cu3my-8CqUvc-8CqUE4-dNGGzB-hdxpyf-4QR82m-qcFW9w-aCata9-nGFJDV-mEq6Dd-98iYXi-dNGGzM-jKJBwE-mQc7hx-mQbTnM-mQbWwc-jt29gM-qbtLmp-ogzAqr-dKNN4t-9UcczW-mEoxuV-mY513p-mY51uX-mY51iK-aRXXAg-5pnWXn-5NrpCs-98n8RN-dJRW2i-9Soxi2-92QpvP-5kuxAF-enXZL4-eoxHh9-ehcoXm-9eNcd2

La première compagnie aérienne du Brésil est fortement touchée par la situation économique que traverse le pays : TAM Airlines vient d’annoncer qu’elle réduit dès maintenant et de façon graduelle son programme de vols intérieurs de 8 à 10 % et ses effectifs de 2 %.

TAM dit noter un ralentissement de la demande dans le secteur du transport aérien, lié à une augmentation de l’inflation (prévue à 9% cette année), à l’appréciation du dollar américain par rapport au réal brésilien, et à la contraction du PIB brésilien estimée par la Banque Mondiale entre -1,3 et -1,5% en 2015.

La réduction progressive de 8 à 10% de ses opérations, présentée comme « un ajustement du réseau intérieur » , entrainera selon ses prévisions une baisse pour l’année en cours de 2 à 4% de la capacité exprimée en SKO, par rapport à 2014.

Néanmoins, « TAM continuera à servir toutes les destinations domestiques qu’elle exploite actuellement » , précise le 20 juillet son communiqué.

La réduction de 2% de ses effectifs ne touchera pas les personnels navigants, pilotes, hôtesses et stewards, en raison des objectifs de croissance à moyen-terme, qui sont maintenus. Des « mesures de soutien » sont prises pour accompagner le départ des autres personnels.

« TAM prend ces mesure pour faire face au scénario économique difficile du pays. Il est nécessaire de réaliser ces ajustements sur notre réseau tout en maintenant la connectivité que nous offrons à nos passagers, et de renforcer encore davantage la compétitivité de la compagnie au Brésil » ,  déclare Claudia Sender, directrice générale de TAM Airlines.

Pour autant, la compagnie ne remet pas en cause sa stratégie de développement, comprenant le renouvellement de la flotte, le projet de création actuellement à l’étude d’un nouveau hub dans le Nord-Est du Brésil et le renforcement de ceux de Brasilia et Sao Paulo Guarulhos. « Nous continuons à croire dans le redressement du pays et cet ajustement ne modifie en rien la stratégie à long terme de la compagnie » , indique la dirigeante.

TAM Airlines est la filiale brésilienne du premier groupe aérien d’Amérique Latine, LATAM Airlines, qui détient également la compagnie chilienne LAN Airlines. TAM attend en particulier la livraison de 27 Airbus A350 XWB (plus 5 options), livrables à partir de la fin de cette année jusqu’en 2019.

Photo : Airbus A319 de TAM décollant de l’aéroport Santos Dumont à Rio de Janeiro – Photo © John Hales / Flickr 

Laissez un commentaire