Hertz met fin à son partenariat avec Ryanair

© Ryanair

Hertz et Ryanair divorcent, et pas de façon amiable : le géant américain de la location de voitures à mis fin unilatéralement à son contrat avec la low-cost irlandaise pour un « différend contractuel » . En retour, Ryanair l’attaque en justice et essaie de trouver un autre partenaire.

Depuis le 2 juillet midi, Ryanair ne propose plus à ses clients de louer une voiture en même temps qu’ils réservent un billet d’avion. Hertz a interrompu le partenariat qui le liait à la low-cost jusqu’en 2020 normalement, disant ne pas prendre cette décision « à la légère » .

« Nous avons bénéficié de nombreuses années d’une relation réussie avec Ryanair, mais malheureusement, nous avons été incapables de parvenir à un accord avec la compagnie aérienne sur un différend contractuel en dépit d’efforts considérables » , déclare Michel Taride, Président du groupe Hertz International.

A en croire Ryanair, le conflit porterait sur le fait qu’elle propose désormais des billets d’avion sur les systèmes de réservation des agences de voyages (les GDS), alors que ces billets étaient vendus exclusivement sur son site internet jusqu’en avril 2014. Hertz allègue qu’il s’agit d’une rupture du contrat de partenariat, mais la low-cost conteste cette position, arguant que le loueur de voiture « a connaissance de cette mesure depuis quinze mois » et qu’il l’a « soutenue » .

« Ryanair va maintenant poursuivre Hertz en justice pour rupture de contrat et dommages-intérêts. Dans l’intervalle cependant, Ryanair sera incapable d’offrir des services de location de voiture à ses clients à travers son site internet » , regrette la low-cost qui espère trouver un autre partenaire d’ici trois mois, forte des quasi 100 millions de passagers qu’elle transporte annuellement.

Les contrats de location chez Hertz conclus précédemment sur le site de Ryanair seront honorés, ont toutefois bien précisé les deux sociétés.

> Plus d’actualités sur Ryanair

Photo : © Ryanair 

Laissez un commentaire