Delta ouvre deux destinations aux Bahamas et renforce ses vols entre New York et la Californie

Boeing 767 de Delta Airlines - © Delta

Delta Air Lines volera dès cet hiver depuis son hub d’Atlanta vers deux nouvelles destinations aux Bahamas, Eleuthera et Marsh Harbor. En outre, elle renforcera ses opérations au départ de New York JFK vers Los Angeles et San Francisco, face à une forte concurrence.

A compter du 19 décembre 2015, Delta reliera l’aéroport Hartsfield-Jackson d’Atlanta à celui de North Eleuthera, ainsi qu’à Marsh Harbor, à raison de deux rotations par semaine pour chacune des liaisons opérées en Bombardier CRJ700 de 65 places d’ExpressJet.

Vers Eleuthera, le vol décolle les mercredis et samedi à 11h00 d’Atlanta (arrivée à 13h00), tandis qu’au retour, le départ s’effectue à 13h40 (arrivée à Atlanta à 15h55). Delta est sans concurrence directe, mais Eleuthera est déjà desservie par American Airlines (depuis Miami), Silver Airways (depuis Orlando et Fort Lauderdale), Pineapple Air (depuis Nassau) et Bahamasair (depuis Nassau notamment).

Vers Marsh Harbor, le vol décolle les mardis et samedi à 11h15 d’Atlanta (arrivée à 13h05), tandis qu’au retour, le départ s’effectue à 13h45 (arrivée à Atlanta à 15h45). Là aussi, Delta est sans concurrence directe, mais American Eagle (filiale d’American Airlines), Bahamasair et Silver Airlines sont également présentes sur cet aéroport qu’elles relient vers plusieurs villes de Floride.

Parallèlement à ces ouvertures de lignes, Delta renforcera également ses vols entre Atlanta et Georgetown, capitale de la Guyana,qui verra la fréquence passer à trois vols par semaine à compter de la même date, au lieu de deux actuellement.

Ces mesures sont prises dans le cadre de l’expansion de Delta en Amérique Latine et aux Caraïbes, précise le communiqué de la compagnie, qui réalise entre les Etats-Unis et cette région 1.500 vols par semaine vers 32 pays et 52 destinations au total. Delta s’appuie sur ses partenaires de l’alliance SkyTeam, Aerolineas Argentinas et Aeromexico, ainsi que la low-cost brésilienne GOL, dont elle détient une participation.

L’expansion de Delta cet hiver portera aussi sur deux des principales lignes intérieures des Etats-Unis.

Les fréquences entre New York John F. Kennedy et Los Angeles seront portées jusqu’à dix vols par jour (au lieu de neuf aujourd’hui), dont quatre en gros-porteurs Boeing 767-300ER et six en 757-200.

En outre, trois des huit rotations quotidiennes entre New York John F. Kennedy et San Francisco seront assurées également dès le mois de novembre en 767-300ER, ce qui fera d’elle la seule compagnie aérienne à proposer des appareils gros-porteurs sur les deux lignes, face à ses rivales American Airlines, JetBlue et Virgin America qui lui opposent des monocouloirs.

Dans son communiqué, Delta explique qu’avec cette augmentation des fréquences et des capacités, elle offrira ainsi plus de sièges entre New York John F Kennedy et Los Angeles et San Francisco que toute autre compagnie aérienne.

Sa décision intervient alors qu’une autre concurrente, United Airlines, transfère dès le 25 octobre 2015 tous ses vols transcontinentaux au départ de New York à l’aéroport de Newark (dans le New Jersey), délaissant ainsi l’aéroport John F. Kennedy dans l’objectif de consolider ses opérations.

> Plus d’actualités sur Delta Air Lines

Photo : Boeing 767 de Delta Airlines – © Delta

Laissez un commentaire