KLM revoit ses ambitions à la baisse

© KLM / Mark Wagtendonk

KLM a prévenu mercredi que son offre sera réduite d’un demi-million de sièges pour la saison hiver 2015-2016 par rapport à ce qui était prévu initialement.

Aucune fermeture de lignes n’est annoncée par la compagnie soeur d’Air France au sein du groupe Air France-KLM. En revanche, les fréquences seront réduites vers dix destinations en Europe, ainsi que vers l’Afrique, le Japon et le Brésil, a indiqué KLM dans un communiqué publié tardivement le 1er juillet, sans donner plus de détails.

Au total, les capacités entre le 25 octobre 2015 et le 26 mars 2016 seront inférieures de 500.000 sièges en comparaison du programme initial. La compagnie dit faire tout son possible pour minimiser les inconvénients pour les passagers.

Selon la compagnie néerlandaise, ces ajustements sont rendus nécessaires par les recettes qui sont « sous pression » , ce qui force le groupe Air France-KLM à accélérer la mise en oeuvre du plan Perform 2020. Plusieurs initiatives sont prises pour améliorer la compétitivité.

Ainsi, KLM est déjà parvenue à un accord avec les syndicats des personnels de cabine et ceux des personnels au sol pour modifier les conventions d’entreprise. Mais, signale le transporteur, les négociations avec le syndicat des pilotes (VNV) se poursuivent, car ce dernier  n’a pas encore donné son accord « à des augmentations de productivité indispensables » .

De son côté, Air France a déjà annoncé la fermeture de quatre lignes déficitaires, Kuala Lumpur (Malaisie), Stavanger (Norvège), Vérone (Italie), et Vigo (Espagne). Elle prévoit en outre de réduire ses fréquences vers le Japon, le Brésil et la Russie, et de reporter la livraison de nouveaux appareils Airbus A350-900 et Boeing 787-9.

Un « plan B » encore plus sévère, portant sur des fermetures de lignes supplémentaires et 3.300 suppressions de postes, pourrait être présenté à la rentrée. Ce projet, au demeurant démenti par la compagnie, est perçu par certains syndicats comme un moyen de pression pour arracher des accords de compétitivité, notamment auprès des personnels de cabine.

> Plus d’actualités sur Air France-KLM

Photo : © KLM / Mark Wagtendonk

Laissez un commentaire