Airbus décroche une méga-commande chinoise pour l’A330

Airbus A330 en vol - © Airbus

Airbus a enregistré mardi une méga-commande de China Aviation Supplies Holding Corporation (CAS), portant sur 45 appareils A330 assortis d’options pour 30 exemplaires supplémentaires. 

Le contrat signé le 30 juin à Paris, en présence du Premier ministre chinois Li Keqiang et son homologue français Manuel Valls, représente une valeur théorique d’environ 18 milliards de dollars (16 milliards d’euros) au prix catalogue d’Airbus.

Cette commande de CAS, qui centralise habituellement les commandes passées pour les compagnies détenues par l’Etat Chinois, vient conforter la présence de l’A330 en Chine, où 150 appareils de ce type sont aujourd’hui en service chez plusieurs transporteurs nationaux, dont China Southern Airlines, China Eastern Airlines, Air China, ainsi que chez la compagnie privée Hainan Airlines.

« Cette commande est un nouveau vote de confiance pour notre famille A330, qui est déjà le gros-porteur le plus populaire en Chine » , a estimé le Président d’Airbus, Fabrice Brégier.

L’A330 est un appareil long-courrier mais il est également utilisé dans le pays le plus peuplé du monde pour les vols régionaux. Il peut accueillir entre 250 et 440 passagers, selon la variante et la configuration des cabines.

Aucun détail sur les versions commandées par CAS n’a cependant été communiqué, alors qu’Airbus a développé une variante de l’appareil, l’A330-300 R, spécialement conçue pour les lignes moyens-courriers à forte densité de trafic.

Le contrat vient à point nommé pour l’avionneur, dont le carnet de commande pour l’A330 ne comprend plus que 168 exemplaires de la version actuelle restant à livrer. Airbus a d’ailleurs indiqué en février dernier qu’il allait réduire les cadences de production de ce modèle à 6 exemplaires par mois dès le 1er trimestre 2016, contre 10 aujourd’hui et 9 à compter du 4e trimestre de cette année.

La nouvelle version remotorisée, l’A330neo, a été commandée pour sa part à 145 exemplaires après un an de commercialisation et sa production ne démarrera qu’à partir de 2017.

Grâce à contrat, Airbus marque aussi des points sur le marché Chinois qui deviendra selon les prévisions de l’avionneur le premier au monde d’ici 10 ans pour le trafic intérieur.

D’autant plus que l’accord comprendrait l’installation à Tianjin d’un nouveau centre destiné à équiper les cabines des A330, dont l’assemblage resterait effectué à Toulouse. La signature de ce contrat pourrait être annoncée jeudi lors de la visite du Premier ministre chinois dans la Ville Rose.

Au total, Airbus a vendu à ce jours 1.150 appareils en Chine, dont 980 exemplaires de la famille A320 et 5 A380.

Photo : Airbus A330 en vol – © Airbus

Un commentaire sur “Airbus décroche une méga-commande chinoise pour l’A330

  1. Pour moi une mega cde c’est +de 100 appareils minimum.
    A moins que ce soit pour *cough cough l’A380.
    Hors là il ne s’agit que de l’A330.
    75 options (options comprises) pour 4 compagnies, c’est au mieux une belle cde.

Laissez un commentaire