Air Mauritius passe dans le rouge

Airbus A340 d'Air Mauritius - CC Konstantin von Wedelstaedt / wikimedia

Air Mauritius termine dans le rouge son exercice fiscal clos au 31 mars 2015, avec une perte de 23,7 millions d’euros, contre un bénéfice de 7,3 millions d’euros lors de l’exercice précédent. La compagnie nationale de l’île Maurice cite cinq raisons pour expliquer ce déficit : la chute de l’euro, une très forte concurrence, l’effet négatif de sa couverture d’achats de carburant, un faible taux de remplissage sur les dessertes du marché chinois, et des coûts en augmentation.

La perte de 23,7 millions d’euros est obtenue avec un chiffre d’affaires en hausse de 3,9 millions d’euros à 463 millions d’euros, mais les charges d’exploitation ont augmenté de 23,5 millions d’euros, pour atteindre 452,2 millions d’euros, « principalement en raison de la dépréciation de l’euro et de l’accroissement des opérations » , indique la compagnie aérienne dans un communiqué.

Air Mauritius explique que la parité euro / dollar est passée de 1,38 au début de l’exercice à 1,08 au 31 Mars 2015, impactant les comptes de façon négative à hauteur de 25,6 millions d’euros par rapport à l’année précédente. En tenant compte de la politique de couverture, l’augmentation des charges d’exploitation n’a été que partiellement atténuée par les prix du carburant inférieurs à ceux qui ont prévalu au cours du dernier trimestre de l’année financière.

En ce qui concerne les opérations, le nombre de passagers a augmenté de 3% pour atteindre un niveau record : Air Mauritius a transporté 1,37 million de passagers entre avril 2014 et mars 2015. Cependant, l’offre de la compagnie a excédé la demande. Les sièges kilomètres offerts (SKO) ont augmenté de 4,9%, mais le coefficient d’occupation des sièges à l’échelle du réseau a diminué de 1,8 point de pourcentage, à 73,7%.

Vers la Chine en particulier, le nombre de vols est passé à cinq (soit trois vers Shanghai et deux vers Pékin), contre deux durant l’exercice précédent. Cependant, ces opérations n’ont pas donné le résultat escompté et ont entraîné une baisse significative du coefficient d’occupation des sièges vers cette destination, qui perd 12,2 points de pourcentage, à 65,2%. Le manque à gagner découlant de cette baisse a été de 11 millions d’euros pour Air Mauritius.

En outre, la compagnie a également souffert d’une baisse significative des parts de marché sur le marché local « en raison de la concurrence intense » . Les recettes passagers au départ de l’île Maurice ont  diminué de 6,8 millions d’euros par rapport à l’année dernière.

Anticipant ces résultats négatifs, Air Mauritius a pris plusieurs initiatives dès le printemps 2015. Le nouveau Conseil d’administration mis en place en mars dispose de plus d’autonomie. Un appel à candidature pour un nouveau directeur exécutif à été lancé.

Un plan pour retrouver l’équilibre financier durant l’exercice 2015-2016 a été approuvé. La compagnie continue d’investir dans ses produits et ses services. Elle mène également un audit sur ses ressources humaines pour la rendre « plus performante et encore plus proche de ses clients » .

Créée en 1967, Air Mauritius opère actuellement une flotte comprenant six Airbus A340-300, deux A330-200, deux A319 et deux ATR 72-500. Elle dessert aujourd’hui vingt destinations en Europe, en Asie, en Australie, en Afrique et dans l’océan Indien.

> Plus d’actualités sur Air Mauritius

Photo : Airbus A340 d’Air Mauritius – CC Konstantin von Wedelstaedt / wikimedia

Laissez un commentaire