Airbus A330 Regional : des commandes saoudiennes et chinoises en vue

Airbus A330 Regional - Livrée Airbus - © Airbus

A quelques heures de l’ouverture du 51e salon du Bourget, plusieurs informations de presse font état de commandes imminentes en provenance d’Arabie Saoudite et de Chine pour l’Airbus A330 Regional (A330 R), une nouvelle version « allégée » de l’A330-300.

Saudia devrait commander, « sauf coup de théâtre » , jusqu’à quinze A330 R durant le salon du Bourget, révèle ce 14 juin La Tribune. La compagnie porte-drapeau de l’Arabie Saoudite serait alors la première à s’engager pour le nouvel appareil, lancé en septembre 2013 lors du salon aéronautique de Pékin. Elle deviendrait ainsi la compagnie de lancement et les exemplaires seraient commandés au travers d’une société de leasing, précise le journal économique.

Saudia a d’ores et déjà annoncé son intention de commander 100 nouveaux appareils dans l’objectif de doubler quasiment de taille d’ici 2020.

En outre, China Aviation Supplies Holding Corporation (CAS), l’organisme public chinois qui centralise les achats d’appareils notamment pour Air China, China Southern Airlines et China Eastern Airlines, devrait également signer un protocole d’accord « pour un nombre conséquent » d’A330 R, indique de son côté Air et Cosmos. Le contrat pourrait intervenir non pas durant le salon aéronautique, mais à l’occasion de la visite à Paris et Toulouse du Premier ministre chinois Li Keqiang prévue à la fin de ce mois.

Ces nouveaux engagements d’achat, s’ils étaient confirmés, viendraient regonfler le carnet de commandes de l’A330, qui se réduit comme une peau de chagrin, avec seulement 168 exemplaires restant à assembler. Airbus a d’ailleurs indiqué en février dernier qu’il allait réduire les cadences de production de ce modèle à 6 exemplaires par mois dès le 1er trimestre 2016, contre 10 aujourd’hui et 9 à compter du 4e trimestre de cette année.

Conçu sur la base de l’A330-300, l’A330 R pourrait alors aider l’avionneur à assurer la transition entre l’actuelle version de l’A330 et l’A330neo, dont les premières livraisons sont prévues pour le 4e trimestre 2017.

L’A330 R est une version « allégée » de l’A330-300, avec une masse maximale au décollage (MTOW) réduite à environ 200 tonnes (contre 242 tonnes pour l’A330-300 dans sa dernière évolution), grâce à la diminution des capacités d’emport de carburant. Du coup, son rayon d’action est également nettement plus court, soit 3.200 miles nautiques (5.900 kilomètres), au lieu de 6.100 miles nautiques (11.300 kilomètres) pour l’A330-300 242 tonnes.

Avec une cabine optimisée pour accueillir jusqu’à 400 passagers dans une configuration à 2 classes, l’A330 R est destiné à servir sur les routes moyens-courriers à forte densité de trafic et à décongestionner les aéroports, surtout en Asie.

Il offrirait selon le constructeur un coût unitaire au siège kilomètres inférieur de 25% par rapport à l’A330-300, aidé en cela également par des coûts d’entretien plus faibles, ainsi que par des taxes d’aéroport et des frais de navigation moindres (car fonction du tonnage maximal de l’appareil).

Photo : Airbus A330 Regional – Livrée Airbus – © Airbus

Laissez un commentaire