Alitalia vise Mexico et reçoit un 2e nouvel Airbus A330

Airbus A330-200 en Nouvelle livrée - © Alitalia

Alitalia a signé le 12 juin à Milan un protocole d’accord avec le gouvernement mexicain pour ouvrir une ligne Rome – Mexico, mais elle doit encore recevoir l’approbation de ses partenaires de SkyTeam au sein de la co-entreprise transatlantique. Parallèlement, la compagnie italienne a reçu un deuxième Airbus A330-200 « nouvelle configuration » dans le cadre de l’expansion de sa flotte long-courrier.

Aucune date n’est encore avancée par Alitalia pour sa nouvelle ligne Rome – Mexico, mais l’accord qu’elle a conclu avec les autorités du Mexique « réaffirme son engagement pour le développement du réseau intercontinental » , a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Depuis le début de l’année 2015, Alitalia a lancé quatre nouveaux vols longs-courriers, à destination de Séoul (depuis Rome), Shanghai (depuis Milan) et Abu Dhabi (depuis Milan Malpensa et Venise, qui s’ajoutent à la liaison au départ de Rome). En outre, elle confirme qu’une ligne Rome – Pékin sera lancée à l’automne 2015.

Plus rentable que le court et moyen-courrier, le réseau intercontinental d’Alitalia a été identifié comme un axe de développement par son nouvel actionnaire, Etihad Airways, qui détient depuis le 1er janvier de cette année 49% de la compagnie porte-drapeau de l’Italie.

« Nous sommes tout-à-fait déterminés à mettre en œuvre le plan de relance d’Alitalia qui repose précisément sur le développement long-courrier. Le vol à destination de Mexico répond aux demandes du marché qui semblent prometteur, aussi bien pour le tourisme, les affaires que le fret » , a souligné Silvano Cassano, le directeur exécutif d’Alitalia.

La compagnie sera sans concurrence directe entre Rome et Mexico, mais apparemment, tout ne se passe comme elle le souhaiterait avec ses partenaires de l’alliance SkyTeam au sein de la co-entreprise transatlantique. Outre Mexico, Alitalia vise aussi San Francisco et Santiago du Chili, mais pour le lancement de ces trois nouvelles liaisons, « nous devons passer par le processus extrêmement lourd d’approbation (de la co-entreprise) » , a déclaré le 05 juin le directeur exécutif d’Alitalia au quotidien Corriere della Sera. « De la même façon que nous avons dénoncé nos accords avec Air France (pour l’Europe), nous sommes en train de renégocier avec Delta certaines clauses contractuelles pour nous permettre de reprendre notre destin en main » , a-t-il ajouté.

Dans l’attente de la conclusion de ces négociations, Alitalia continue de recevoir de nouveaux avions pour son expansion long-courrier. Après un premier Airbus A330-200 doté de la nouvelle livrée, de nouvelles cabines et d’une connexion par réseau WiFi dans toutes les classes qui a été présenté le 04 juin, un second appareil avec les même spécifications a été livré.

Ces deux A330-200 portent à vingt-quatre exemplaires le nombre de gros-porteurs en service aujourd’hui chez la compagnie italienne, soit quatorze A330-200 et dix Boeing 777-200ER.

Cinq autres longs-courriers sont attendus d’ici à 2018.

> Plus d‘actualités sur Alitalia

Photo : Airbus A330-200 en Nouvelle livrée – © Alitalia 

Laissez un commentaire