Boeing cherche à rendre le 777-300ER plus attractif

 
Boeing 777-300ER d'Air France - © Boeing

Boeing s’apprête à apporter plusieurs modifications au 777-300ER afin de le rendre plus attractif pour les compagnies aériennes, en attendant l’arrivée à la fin de la décennie de son successeur, le 777X.

Boeing va gagner de l’espace à l’intérieur de la cabine du 777-300ER en réduisant les toilettes avant, ce qui lui permettra d’installer quatorze sièges de plus, a indiqué l’avionneur lors d’une conférence de presse à quelques jours de l’ouverture du salon du Bourget.

De cette manière, le Triple-Sept pourra transporter en configuration standard 400 passagers, au lieu de 386 actuellement.

Dans le même temps, les ingénieurs vont optimiser les moteurs, améliorer les surfaces de contrôle des ailes, et alléger l’appareil de 544 kilogrammes grâce à de nouveaux bacs de rangements pour les bagages.

Avec ces modifications qui seront disponibles sur les modèles assemblés en 2016, Boeing espère que son gros-porteur délivrera une consommation de carburant améliorée de 5% par rapport aux exemplaires actuels. Une des premières compagnies à en bénéficier pourrait être United Airlines, qui vient de commander 10 777-300ER livrables à partir de l’année prochaine.

Les modifications sur le 777-300ER avaient déjà été évoquées plus tôt cette année.

« Les réactions du marché sont très bonnes » , a déclaré la responsable en charge du programme, Elizabeth Lund, cité par le site financier Bloomberg. « Le -300ER amélioré sera une transition idéale pour le 777X » , a-t-elle ajouté.

La première livraison du 777X est prévue maintenant pour « la fin 2019 » , après un premier vol d’essai dès 2018, selon Boeing.

Néanmoins, l’avionneur a besoin d’ici là de rendre plus attractif le 777-300ER afin de booster les ventes. A défaut, il risque de ne pas avoir suffisamment d’avions à assembler avant le début de production du 777X.

Au 31 mai 2015, il reste en effet 216 777-300ER inscrits à son carnet de commandes, alors que ses lignes d’assemblage fournissent aujourd’hui 100 exemplaires par an. Boeing aurait donc besoin d’enregistrer environ 200 nouvelles ventes afin d’assurer dans ses usines une transition en douceur vers la production du 777X.

Selon plusieurs analystes, dont Richard Aboulafia, Boeing serait prêt également à consentir d’importantes remises pour son 777-300ER, évoquant 40 à 50% sur le prix catalogue (330 millions de dollars l’unité).

Le 777 a effectué son premier vol commercial il y a tout juste vingt ans, le 7 juin 1995, sur un vol entre Denver et Chicago opéré par United Airlines. Depuis son lancement quelques années plus tôt, le programme a enregistré en incluant toutes les versions 1.704 commandes (dont 286 pour le 777X).

> Plus d’actualité sur le Boeing 777

Photo : Boeing 777-300ER d’Air France – © Boeing

Laissez un commentaire