Lufthansa suspend trois lignes vers la Russie

 
Airbus A321 de Lufthansa - © Lufthansa

Avant la fin de l’été 2015, Lufthansa cessera de voler au départ de Francfort vers Samara, Nizhny Novgorod et Moscou Vnukovo, citant des raisons « économiques » . Elle ne desservira donc plus que deux destinations en Russie, Moscou Domodedovo et Saint Pétersbourg.

La compagnie allemande opèrera son dernier vol vers Moscou Vnukovo le 30 août, vers Samara le 6 septembre et vers Nizhny Novgorod le 7 septembre 2015. La liaison vers Moscou Vnukovo est réalisée actuellement chaque jour de la semaine en Airbus A321; celles vers Samara et Nizhny Novgorod, chacun à raison de trois vols par semaine en Airbus A319.

« Malheureusement, la situation économique actuelle ne permet pas de poursuivre ces vols à un niveau satisfaisant de rentabilité. Cependant nous continuerons de regarder ces régions avec attention et nous envisageons d’y revenir dès que la situation économique se stabilisera » , a expliqué Lufthansa dans un communiqué.

Malgré son départ de l’aéroport Vnukovo, Lufthansa restera présente à Moscou, où elle « consolidera » ses opérations sur l’aéroport de Domodedovo, relié aujourd’hui à Francfort à raison de quatre vols quotidiens. La desserte de Saint Pétersbourg est également poursuivie.

Ce n’est pas la première fois que Lufthansa réduit son réseau en Russie. En 2013, elle a cessé de desservir – toujours au départ de Francfort – deux aéroports, Kazan et Perm. En outre, sa filiale low-cost Germanwings mettra fin en août 2015 à son vol Dusseldorf – Saint Pétersbourg.

La compagnie allemande n’est pas la seule à réduire la voilure vers la Russie.

La low-cost britannique easyJet suspendra son service entre Manchester et Moscou à compter du 23 octobre 2015, « en réponse à la réduction de la demande au départ et à destination de la Russie ces derniers mois » , a indiqué la compagnie dans un communiqué. De plus, elle réduit de moitié ses fréquences entre Londres et Moscou pour n’en garder qu’une seule par jour.

Air India, Cathay Pacific et Thai Airways ont également diminué ou mis fin à leurs opérations vers la Russie dernièrement.

Le trafic international vers ce pays suit une tendance nettement négative. Sur les quatre premiers mois de l’année, le nombre de passagers internationaux est en baisse de 14,8% par rapport à la même période de 2014 (alors que le nombre de passagers sur les vols intérieurs est en hausse de 10,8%).

La Russie est affectée par les sanctions occidentales en liaison avec la crise en Ukraine, par la chute du rouble face aux devises étrangère, ainsi que par la baisse des prix du pétrole, son principal produit à l’exportation.

> Plus d’actualités sur Lufthansa

Photo : Airbus A321 de Lufthansa – © Lufthansa

Laissez un commentaire