Alitalia : une nouvelle livrée pour un nouveau départ [vidéo]

 

Airbus A330-200 avec la nouvelle livrée d'Alitalia - © Alitalia

Alitalia a dévoilé ce jeudi à l’aéroport de Rome Fiumicino en présence de 1.500 employés et du Premier ministre italien Matteo Renzi la nouvelle livrée qui décorera ses avions. Le renouvellement de l’identité visuelle veut marquer le nouveau départ que prend la compagnie italienne passée sous le giron d’Etihad Airways.

La nouvelle livrée d’Alitalia s’éloigne peu de la précédente. Elle conserve le « A » tricolore sur l’empennage mais le vert et le rouge du drapeau italien prennent plus d’espace sur le cône arrière. Présente depuis 46 ans sur les avions de la compagnie, la ligne verte qui soulignait les hublots disparaît. Le nom d’Alitalia abandonne les caractères en italique et s’inscrit désormais sur la partie inférieure du fuselage, qui est peint dans un ton ivoire pour se terminer à l’arrière par plusieurs bandes sur fond blanc.

« Ce que vous voyez ici aujourd’hui est un style italien classique qui se projette dans l’avenir avec fraicheur et modernité.  Alitalia doit renouer avec l’Italie, et assurer la promotion de l’Italie dans le monde » , a déclaré Luca Cordero di Montezemolo, le Président d’Alitalia.

La compagnie ne va pas s’arrêter à ce changement extérieur. De nouveaux produits seront installés en cabine, avec une large représentation des marques italiennes, comme les nouveaux fauteuils en cuir conçus par Poltrona Frau en classe Affaires, ou les trousses de toilette signées Salvatore Ferragamo.

L’expérience en vol sera également améliorée par un nouveau système de divertissement en vol, une connexion à internet par WiFi et la télé en direct.

Ainsi, la rénovation de la flotte sera achevée d’ici la mi-2016 pour les gros porteurs, et la mi-2017 pour les monocouloirs, selon Silvano Cassano, le directeur général d’Alitalia.

De nouveaux services seront également proposés et le personnel recevra une formation « afin de permettre qu’il dispose des outils pour offrir les plus hauts standards de l’industrie » , a expliqué le directeur général.

Sous la houlette d’Etihad Airways qui est entrée au hauteur de 49% dans son capital, la stratégie d’Alitalia est entièrement revue. Le plan de flotte est révisé, pour diminuer de 13% le nombre de monocouloirs, et accroître de 32% celui des gros-porteurs. « Nous avons un carnet de commandes suffisant pour apporter plus d’avions à Alitalia en cas de besoin » , a précisé lors de son discours James Hogan, PDG d’Etihad Airways et également vice-président d’Alitalia.

Avec les nouveaux appareils, la compagnie augmentera ses opérations longs-courriers sur son hub de Rome Fiumicino, pour les porter à 113 vols par semaine d’ici la mi-2018, contre 87 aujourd’hui, grâce à l’ouverture de nouvelles lignes vers Pékin, Mexico, Santiago du Chili et San Francisco, en plus de Shanghai et Séoul (desservie depuis ce 04 juin).

« Alitalia peut être l’une des meilleures compagnies aériennes en Europe et dans le monde » , a souligné James Hogan. « Mais il est fondamental de se concentrer sur les coûts, la productivité et la façon dont nous générons les revenus » , a-t-il rajouté.

Etihad vise pour sa nouvelle filiale un retour à l’équilibre d’ici 2017. « Le défi est entre vos mains » , a déclaré le PDG de la compagnie d’Abu Dhabi devant les employés d’Alitalia.

La collaboration entre les deux compagnies a déjà commencé à porter leurs fruits. Au cours des cinq premiers mois de 2015, Etihad et Alitalia ont transporté 70.000 passagers sur leurs opérations en partage de code. En plus de ce « coup de pouce » , la compagnie italienne bénéficiera de synergies de coûts évaluées à 15 millions de dollars pour cette année entière. A cela s’ajouteront des investissements dans des solutions technologiques et un partage des « meilleures pratiques » entre les deux compagnies aériennes.

> Plus d‘actualités sur Alitalia

Photo : Airbus A330-200 avec la nouvelle livrée d’Alitalia – © Alitalia

Laissez un commentaire