KLM teste à Aruba de nouvelles procédures pour les passagers au départ

Aruba Happy Flow  - © Aruba Airport

KLM a lancé le 29 mai à Aruba aux Antilles Néerlandaises, en association avec différentes autorités, un projet pilote baptisé Aruba Happy Flow, qui vise à faciliter les procédures pour les passagers en partance, grâce à l’utilisation de nouvelles technologies. 

Aruba Happy Flow  - © KLM

Aruba Happy Flow – © KLM

Aruba Happy Flow est un processus novateur dans lequel le voyageur n’a besoin de montrer qu’une seule fois ses documents pendant toutes les démarches à l’aéroport d’avant d’embarquer, a expliqué la filiale néerlandaise d’Air France-KLM.

Le projet repose sur l’utilisation de la reconnaissance électronique des visages, qui permet au passager de procéder à l’enregistrement, à la dépose des bagages, aux formalités d’émigration et d’embarquement à bord de l’avion, sans qu’on lui demande à chaque fois de montrer à nouveau sa carte d’embarquement et son passeport.

Pour ce faire, Aruba Happy Flow associe le processus de contrôle aux frontières, sous la responsabilité des autorités gouvernementales, à celui d’une entité privée, en l’occurrence la compagnie aérienne. « Ceci est unique dans le monde et a été conçu pour simplifier l’expérience du passager » , précise KLM.

Le projet résulte des efforts de coopération conjoints du gouvernement local d’Aruba, de celui des Pays-Bas, du gestionnaire de l’aéroport d’Aruba et de celui d’Amsterdam Schiphol, ainsi que de KLM. La société Vision Box a été retenue après un appel d’offre pour la mise en oeuvre du programme.

« KLM est toujours soucieuse d’améliorer davantage les démarches pratiques pour ses passagers. Voilà pourquoi nous sommes heureux d’être en mesure de contribuer à ce projet novateur, qui permettra à la fois de simplifier et d’accélérer l’ensemble des démarches en vue de l’embarquement afin que les passagers ne présentent qu’une seule fois leurs documents de voyage » , a déclaré Ben Swagerman, vice-président senior de KLM en charge de la sûreté.

Aruba Happy Flow est un projet pilote prévu pour une durée de deux années. Un nombre limité de passagers au départ d’Aruba, titulaires d’un passeport de l’Union Européenne, seront invités à en bénéficier.

Si les résultats sont encourageants, le projet pourra être étendu à un plus grand nombre de passagers, voire mis en place à l’aéroport d’Amsterdam Schiphol, a précisé KLM.

> Plus d’actualités sur KLM

Laissez un commentaire