SAS signe un accord avec ses pilotes après une grève d’une semaine

Airbus A340-300 de SAS à l'atterrissage - © SAS Scandinavian

SAS a indiqué le 28 mai qu’elle a trouvé un accord sur de nouvelles conditions d’emploi avec le syndicat de pilotes norvégien NSF après une grève d’une semaine déclenchée à son initiative.

Le mouvement social des pilotes norvégiens de la compagnie scandinave n’a eu qu’un effet limité, puisque seulement 17 d’entre eux étaient en grève sur un effectif total de 1.500 pilotes. Néanmoins, avec la signature par NSF des nouveaux accords d’entreprise, tous les syndicats ont maintenant accepté les conditions salariales révisées que cherchait à obtenir SAS.

Ces accords « créent les conditions de notre expansion future » , souligne la compagnie dans un communiqué.

« La sécurité de l’emploi, la nécessité de réduire la complexité et d’agir plus rapidement par rapport à la demande du marché ont été au coeur des négociations pour un nouvel accord d’entreprise avec les syndicats de pilotes au cours de ce printemps. Le dernier syndicat de pilotes restant, NSF, a signé aujourd’hui cet accord et celui-ci est maintenant soumis à un vote des membres du syndicat » , a précisé SAS.

L’accord salarial rentre en vigueur avec un effet rétroactif au 1er avril 2015 et il est valable un an.

Alors qu’elle est affectée par la concurrence des low-cost comme Norwegian Air et Ryanair, SAS dispose maintenant avec les nouvelles conventions de plus de flexibilité pour ses opérations et de conditions d’emploi similaires dans les différents pays où elle est basée, soit la Norvège, la Suède et le Danemark.

« Pour commencer, je voudrais présenter mes excuses aux clients qui ont été touchés par la grève. Nous avons maintenant conclu des accords avec les quatre syndicats de pilotes qui nous permettent d’investir dans l’avenir et de poursuivre un développement positif. Les négociations sont également une preuve que nous avons, avec les syndicats de pilotes, pris conjointement la responsabilité de garantir des emplois scandinaves ainsi qu’un avenir aux pilotes de SAS » , a conclu Rickard Gustafson, le PDG de SAS.

SAS est détenue à hauteur de 50% par les Etats Suédois (21,4% du capital), Danois et Norvégien (14,3% chacun). Elle exploite 137 appareils, soit 25 Airbus de la famille A320, 4 Airbus A330-300, 8 Airbus A340-300, 83 Boeing 737 NG -600/700/800, 4 ATR72, et 13 Canadair CRJ.

Ses commandes en cours comprennent notamment 30 Airbus A320neo (plus 11 options) ainsi que 5 Airbus A350-900 livrables à partir de 2018.

> Plus d’actualités sur SAS

Photo : Airbus A340-300 de SAS à l’atterrissage – © SAS Scandinavian

Laissez un commentaire