Panne du contrôle aérien belge : l’aéroport de Bruxelles complètement paralysé

© Brussels Airlines

L’aéroport de Bruxelles Zaventem restera complètement fermé au trafic aérien jusqu’à 16h00 mercredi en raison d’une panne affectant Belgocontrol, l’organisme belge chargé du contrôle aérien.

Plus aucun vol ne décolle ni n’atterrit à Bruxelles Zaventem, la première plateforme aéroportuaire de Belgique, et les opérations sont fortement perturbées ailleurs dans le pays.

Cette situation résulte d’une panne d’électricité chez Belgocontrol, qui a entraîné la fermeture de l’espace aérien belge depuis 09h45 le 27 mai. L’organisme tente de résoudre le problème, prévu initialement pour durer jusqu’à 14h00, mais ce délai à été repoussé dans un second temps jusqu’à 16h00 aujourd’hui. Les radars et les équipements de transmission doivent être redémarrés.

Selon Brussels Airport, qui gère l’aéroport de Bruxelles Zaventem, la panne entraîne l’annulation de 147 vols et le déroutement de 32 appareils. Au total, 20.000 passagers sont affectés par ce problème technique.

Toutefois, le trafic aérien n’est pas entièrement paralysé au dessus de la Belgique. Les avions peuvent continuer à survoler le territoire au dessus de 24.500 pieds, étant pris en charge par Eurocontrol, le contrôleur aérien européen. « Il faut vous attendre à des retards modérés à élevés toute la journée depuis ou vers tous les aéroports belges et pour tous les vols traversant l’espace aérien belge » , a néanmoins prévenu Eurocontrol.

Première concernée par la fermeture complète de l’aéroport de Bruxelles Zaventem, Brussels Airlines a dû dérouter ses vols, vers Paris Charles de Gaulle, Lille Lesquin, Dusseldorf, Hambourg ou Maastricht. La compagnie a été contrainte d’annuler une quarantaine de vols avec une liste mise à jour sur son site internet. Des mesures commerciales sont également prises pour les passagers, qui ont la possibilité de modifier leur réservation sans frais pour effectuer leur voyage un autre jour. Cependant, quelques vols ont pu décoller mercredi matin, avec l’aide des contrôleurs allemands, notamment un appareil d’Ethiopian Airlines vers 10h40.

Au nord de la Belgique, l’aéroport d’Anvers reste partiellement opérationnel : les avions peuvent voler « à vue » , si les compagnies aériennes autorisent cette procédure, et sont ensuite pris en charge par les contrôleurs néerlandais.

Photo © Brussels Airlines

Laissez un commentaire