Lufthansa améliore sa consommation de carburant grâce aux nouveaux avions

CGI: Air-to-air Motiv der Lufthansa 747-8 Intercontinental./CGI: air-to-air image of the Lufthansa 747-8 Intercontinental.

Les investissements consentis par le groupe Lufthansa pour la modernisation de la flotte de ses compagnies aériennes portent leurs fruits : le transporteur a indiqué mercredi qu’il avait une nouvelle fois établi un record d’efficacité en matière de consommation de carburant.

Les compagnies aériennes du groupe Lufthansa ont utilisé en moyenne 3,84 litres de kérosène pour transporter un passager sur 100 kilomètres en 2014, contre 3,91 litres en 2013, soit une amélioration de 1,6% en un an, selon un communiqué du transporteur en date du 20 mai 2015. « Comme les années précédentes, le groupe a ainsi atteint les objectifs que s’est fixée l’industrie aéronautique pour réaliser des gains annuels d’efficience énergétique de 1,5% » , a précisé Lufthansa. Toutes les compagnies du groupe ont participé à cet effort, Lufthansa, Swiss, Austrian Airlines et Germanwings.

La division cargo n’est pas en reste, avec une consommation moyenne de 0,183 litres par tonne par kilomètre, soit une amélioration de 5,2% par rapport à 2013.

Au total, durant l’exercice 2014, la consommation de carburant du groupe Lufthansa a légèrement augmenté de 0,7% en valeur absolue, nettement moins cependant que l’augmentation de la capacité de transport de 1,9%, confirmant une « tendance vers un découplage de la capacité de transport et de la consommation de carburant » , s’est félicitée Lufthansa.

La groupe aérien s’attend à de nouvelles réductions en matière de consommation de carburant cette année, grâce à l’arrivée de nouveaux avions qui va se poursuivre. 17 appareils (4 747-8i, 2 A380, 10 A320 et 1 777 Freighter) vont rejoindre ou ont déjà rejoint sa flotte cette année, et 272 d’ici 2025 (soit un investissement total de 38 milliards d’euros au prix catalogue). En 2014, le groupe avait déjà pris livraison de 24 nouveaux appareils.

Lufthansa cite l’exemple du Boeing 747-8i, dont elle vient de recevoir son 19e et dernier exemplaire. Ce module est, selon elle, 15% plus économe en carburant que celui qu’il remplace, le 747-400.

Précédemment, la compagnie avait indiqué que l’A350-900 XWB (dont elle attend 25 exemplaires à partir de la fin 2016) consommera 2,9 litres de carburant par siège aux 100 kilomètres, soit 24% de moins qu’un A340-300 et 26% de moins qu’un Boeing 747-400.

Au demeurant, Lufthansa a noté une diminution de sa facture carburant au 1er trimestre 2015, en baisse de 209 millions d’euros par rapport à la même période de 2014 – il est vrai aidée également par la baisse du prix du jet fuel (toutefois compensée en partie par le renchérissement du dollar face à l’euro).

En plus des programmes pour l’utilisation plus efficace du kérosène, le groupe dit se concentrer également sur la recherche et l’utilisation de carburants alternatifs, pauvres en CO2. Lufthansa s’également engagée dans un initiative E-PORT AN sur l’aéroport de Francfort, visant à rendre les opérations de roulage et de remorquage des avions plus efficaces grâce à l’utilisation de tracteurs électriques (les TaxiBot, qui seront également utilisés par Air France à Paris Charles de Gaulle).

> Plus d’actualités sur Lufthansa

Laissez un commentaire