Ryanair boycottée par la ville de Copenhague

Boeing 737-800 NG de Ryanair - © Ryanair

La municipalité de Copenhague boycotte dorénavant la low-cost Ryanair, estimant que celle-ci ne répond pas aux valeurs sociales que défend la capitale danoise.

Les 45.000 employés de la ville de Copenhague n’ont plus le droit d’utiliser Ryanair pour un déplacement professionnel, même si la compagnie est la moins chère sur le trajet à effectuer. En cause : le fait que la low-cost ne soit pas signataire des conventions collectives du Danemark.

« La ville de Copenhague n’accepte pas le dumping social. Par conséquent nous n’utilisons pas les services d’entreprises telles que Ryanair, ou d’autres, qui ne proposent pas à leurs employés des salaires et des conditions de travail appropriés » , a expliqué dimanche sur son compte Facebook le maire de Copenhague, Frank Jensen.

Ryanair a réagi, en estimant que la décision de la municipalité accordait de fait un traitement préférentiel à sa concurrente SAS, partiellement détenue par l’Etat danois. La low-cost ajoute que le maire est mal informé sur les conditions de travail dont bénéficient ses employés : « Nous sommes surpris par les commentaires imprécis du maire Jensen, qui ne prennent pas en considération le fait que les pilotes et le personnel de cabine de Ryanair ont des salaires élevés, la sécurité de l’emploi et des conventions collectives (irlandaises et non pas danoises, NDLR) » , a déclaré le porte-parole de Ryanair, Ronan O’Keeffe au journal Berlingske.

La low-cost opère à Copenhague depuis mars 2015, avec 4 avions basés à l’origine, pour relier notamment Londres, Milan ou Varsovie. Son arrivée a fait grand bruit au Danemark. Une procédure a d’ailleurs été engagée par la Confédération Syndicale (LO) devant le tribunal du Travail de Copenhague, pour déterminer si Ryanair doit suivre la réglementation danoise ou irlandaise sur sa base au Danemark. Une audience est prévue dans le courant de la semaine.

Dans un pays aussi sensible que le Danemark sur les valeurs sociales, Ryanair ne fait pas bonne impression : sa cote de popularité est négative (-20) selon un sondage de l’institut YouGov publié en mars 2015.

Mais cela n’empêche les billets de se vendre. La low-cost a déjà annoncé l’ouverture de trois nouvelles lignes au départ de Copenhague à compter du 25 octobre : Alicante, Budapest et Malaga.

> Plus d’actualités sur Ryanair

Crédit photo : Boeing 737-800 NG de Ryanair – © Ryanair

Laissez un commentaire