L’Airbus A350-900 XWB commence une nouvelle tournée en Asie

L' Airbus A350-900 XWB pour la première fois à Taiwan (16 mai 2015) - © Airbus

Airbus vient d’envoyer l’un de ses A350-900 XWB composant la flotte d’essai pour une tournée en Asie, la troisième de ce genre dans une région capitale pour l’avenir du nouvel appareil.

L’A350 s’est posé pour la première fois à Taiwan, a indiqué le 16 mai l’avionneur sur les réseaux sociaux. Ainsi, le nouveau long-courrier a fait ses débuts sur l’aéroport de Taipei Taoyuan. Airbus a utilisé l’exemplaire MSN2 (F-WWCF), le premier de la flotte d’essai à avoir reçu des aménagements de cabine pour les passagers (configuré en bi-classe). Il est paré de la fameuse « livrée carbone » .

L’appareil doit réaliser les 18 et 19 mai plusieurs vols de démonstration, avec à son bord des responsables des trois principales compagnies aériennes de Taïwan, selon des informations non confirmées : Les transporteurs en question sont clients d’Airbus : China Airlines, qui a déjà commandé 14 exemplaires de l’A350; Eva Air, dont la flotte comprend 14 A330-200/300; ainsi que Transasia Airways, qui exploite 2 A330-200 (plus 2 en commande ainsi que 4 A330-800neo en commande) – pour ne citer que les longs-courriers.

Le constructeur de Toulouse a indiqué que l’appareil se dirigerait ensuite vers Manille, vraisemblablement le 20 mai. Il s’agira également d’une nouvelle destination pour l’A350. Son arrivée aux Philippines coïncide avec des informations selon lesquelles la compagnie nationale, Philippines Airlines, s’intéresse à ce modèle pour renouveler sa flotte de gros-porteurs, en concurrence avec le Dreamliner de Boeing. Elle exploite actuellement 6 A340-300 (bi-classe avec 254 sièges) livrés entre 2008 et 2014, 13 A330-300 (368 à 414 passagers) reçus en 2013 et 2014, ainsi que 6 Boeing 777-300ER (370 sièges) livrés entre 2009 et 2012.

A ce jour, Airbus n’a pas indiqué si l’appareil poursuivrait ensuite sa tournée en Asie ou ailleurs. Il s’est contenté de jouer au chat et la souris avec les internautes qui lui demandaient si l’A350 allait visiter leur ville. Le constructeur a d’ores et déjà exclu qu’il se rendrait à Adelaide, Brisbane et Hong Kong.

Il n’en reste pas moins qu’il s’agit de la troisième venue en Asie de l’A350, après sa présentation lors du salon aéronautique de Singapour en février 2014 et sa tournée dans cinq capitales (Séoul, Tokyo, Hanoi, Bangkok et Kuala Lumpur) en novembre de l’année dernière.

La région Asie-Pacifique représente un enjeu capital aussi bien pour Airbus que pour Boeing : elle devrait représenter 46% des commandes mondiales de gros-porteurs (soit 4.100 appareils) sur les vingt prochaines années, selon les prévisions de marché du constructeur de Toulouse pour la période 2014-2033. Pour maintenir une part de marché d’environ 50%, Airbus doit imposer son A350 et son A330neo face aux 787 et 777X de son concurrent américain.

Pour l’heure, l’A350 a été vendu à 244 exemplaires auprès de onze compagnies asiatiques, soit environ un tiers des 780 commandes enregistrées au 30 avril 2015, avec des clients aussi prestigieux que Singapore Airlines (70 exemplaires), Cathay Pacific (46) ou Japan Air Lines (31).

La deuxième compagnie au monde à mettre en service l’A350 sera d’ailleurs Vietnam Airlines (14 appareils dont 10 commandés directement chez Airbus plus 4 pris en location longue durée), qui doit prendre livraison de son premier exemplaire « à la mi-2015 » .

> Plus d’actualités sur l’Airbus A350

L' Airbus A350-900 XWB pour la première fois à Taiwan (16 mai 2015) - © Airbus

Crédit photos : L’ Airbus A350-900 XWB pour la première fois à Taiwan (16 mai 2015) – © Airbus

Laissez un commentaire