Népal : l’aéroport de Katmandou momentanément fermé après un nouveau tremblement de terre

Aéroport-Tribhuvan-Katmandou-12-mai-.jpg

Trois semaines après un premier séisme qui a fait plus de 8.000 morts, l’aéroport Tribhuvan de Katmandou a été fermé provisoirement au trafic ce mardi après un nouveau tremblement de terre.

Le seul aéroport international du Népal est resté quelques heures sans qu’aucun n’avion n’atterrisse ou ne décolle. Les autorités ont procédé à l’inspection de l’unique piste pour s’assurer qu’elle n’avait pas été endommagée par la nouvelle secousse de ce 12 mai. L’aéroport a été rouvert au trafic aérien en fin de matinée heure française.

La mesure a entrainé quelques perturbations : un appareil de Thai Airways qui s’apprêtait à décoller depuis l’aéroport à destination de Bangkok a été immobilisé sur la piste pendant plus d’une heure. Un A320 d’Air Arabia en provenance de Sharjah n’a pas eu l’autorisation de se poser et a été dérouté vers l’Inde. Les vols d’Air India et Jet Airways à destination de Katmandou ont été retardés d’environ deux heures.

Mais c’est évidemment le nouveau drame que constitue ce deuxième séisme en trois semaines qui retient l’attention. D’une magnitude de 7,4 sur l’échelle de Richter, son épicentre se situe dans l’Himalaya, mais les secousses ont été ressenties fortement à Katmandou, et jusque dans le Nord de l’Inde.

On ignore encore le nombre des victimes et l’étendue des dégâts. Sur place, les professionnels du tourisme s’inquiètent aussi  pour leur destination, qui pourrait effrayer les touristes alors que le pays, déjà meurtri par le premier tremblement de terre, a selon eux grand besoin d’être soutenu.

Crédit photo : scène à l’aéroport Tribhuvan de Katmandou le 12-mai 2015 via Twitter

…….

Laissez un commentaire