Malaysia Airlines : le nouveau PDG promet « de la sueur et des larmes »

Détail d'un Airbus A380 de Malaysia Airlines - © Airbus

A peine rentré en fonction, le nouveau PDG de Malaysia Airlines, Christoph Mueller, a prévenu les employés que la tâche allait être rude pour remonter la compagnie malaisienne en difficulté. Le syndicat des hôtesses et stewards n’apprécie pas.

Le nouvel homme fort de Malaysia Airlines a remercié dans une note la semaine dernière les salariés pour leur accueil chaleureux depuis sa prise de fonction le 1er mai, mais il les a aussi prévenu sans détour de ce qui les attendait : « Il est de mon devoir de vous dire aujourd’hui que la potion est amère et que le programme de remise en forme nécessaire pour nous refaire une santé va nous coûter beaucoup de sueur et parfois des larmes. Mais nous serons récompensés à la fin » , a estimé le PDG.

Christoph Mueller, qui a redressé précédemment la compagnie irlandaise Aer Lingus, a été engagé par le gouvernement de Malaisie pour mettre en oeuvre un plan de restructuration d’environ 1,5 milliard d’euros prévoyant la suppression de 30% des 6.000 postes que compte l’entreprise. Il vise à réduire drastiquement les coûts, qui sont jusqu’à 20% plus élevés que la concurrence.

Des lettres de licenciement vont être envoyées dans les jours qui suivent aux personnels concernés, les autres se verront proposer des changements de poste.

Cependant, la pilule a du mal à passer : Le syndicat national des personnels navigants de cabine a écrit au Premier Ministre, Najib Razak, en lui demandant d’intervenir pour que la compagnie propose des licenciements temporaires de court ou moyen-terme, ainsi que des baisse de salaires, plutôt que des licenciements secs. Selon l’organisation, le personnel serait maintenant stressé et inquiet.

Outre les suppressions de poste, la compagnie va fermer les lignes non rentables. « Etant donné que Malaysia Airlines sera plus petite, nous n’avons simplement plus assez de travail pour tout le monde » , a résumé Christoph Mueller.

La compagnie a déjà commencé à réduire la voilure. Elle a notamment annoncé la fermeture de quatre lignes :  Kunming en Chine et Krabi en Thaïlande ont été suspendues depuis les 06 mai et 30 avril 2015 respectivement, tandis que Francfort en Allemagne et Cochin en Inde le seront à compter des 29 mai et 1er juin 2015.

Après deux accidents tragiques en 2014, la disparition du vol MH370 et le crash du vol MH17 en Ukraine, Malaysia Airlines « souffre gravement d’une image de marque qui est atteinte » sur de nombreux marchés stratégiques, avec des clients qui l’évitent « parce qu’ils ont peur » , selon son dirigeant.

La compagnie est quelque peu « en dépression » , tandis que les retours des clients font part d’un service qui se détériore.

Le PDG veut donner espoir. « Parfois, il faut savoir battre en retraite et se regrouper avant de croître à nouveau. Et ceci est notre cible ultime. Nous voulons retrouver la croissance dans la dernière phase de la restructuration » , a-t-il déclaré.

Sa vision pour la nouvelle Malaysia Airlines est une compagnie aérienne « sûre, à l’heure et chaleureuse » qui redeviendra la fierté de la Malaisie.

Le programme de redressement est prévu pour durer entre trois et cinq ans.

> Plus d’actualités sur Malaysia Airlines

Crédit photo : Détail d’un Airbus A380 de Malaysia Airlines – © Airbus

…….

Laissez un commentaire