United Airlines ajuste son programme d’hiver pour Paris Charles de Gaulle

Boeing 767-300ER de United Airlines - Photo © Krzysztof Kaczala / Flickr https://www.flickr.com/photos/79744072@N04/8620287136/in/photolist-gp1YZM-p81zas-bAR1xg-pbMm5B-gp1Y6T-okM5mC-oiM5mJ-o6m3ow-p6SpuV-6wdzYG-gp1nds-gp1ZrQ-gp1NRm-gp2bUF-gp2aJz-gp28T8-gp1VB7-gp2jDX-gp1Uz5-5Xr4G9-7woeyB-4CDAfz-7JTGMs-7JPNWR-6LX15e-NpQxh-e8Ke3h-99EGms-d6SKn9-eD6fZz-eDco5W-p81ycf-nesdu2-oCNvTh-iCeKj2-7t188J-x2qVT-e72Ups-okwGMc-o4kfEg-okNUC8-o4jGmE-e72UFG-oCYXbn-8LVnTJ-9cYcWG-aZsdEn-87C1bg-7Vk8kw-7JTHCL

United Airlines ajuste à la baisse son programme de vols entre New York Newark et Paris Charles de Gaulle pour la saison hiver 2015/2016. La mesure s’inscrit dans un plan de réduction de la capacité sur le transatlantique.

La compagnie américaine membre de Star Alliance remplacera du 25 octobre 2015 au 26 mars 2016 les deux vols quotidiens qu’elle opère entre son hub de Newark et Paris Charles de Gaulle en Boeing 767-300ER/400ER et 757-200 par un seul vol quotidien en Boeing 777-200ER: à l’aller, le vol UA904 quittera Newark à 18h10 pour arriver à Paris Charles de Gaulle à 07h35 le lendemain (durée du vol : 07h25); au retour le vol UA905 décollera de Paris à 09h25 pour arriver à Newark à 12h10 (durée du vol : 08h45l).

En outre, la compagnie a l’intention de suspendre la desserte d’Oslo et Copenhague entre le 05 septembre 2015 et le 04 mai 2016.

Les passagers affectés par ce changement de programme seront contactés par United Airlines qui leur proposera un nouvel itinéraire ou un remboursement.

La capacité sera également réduite vers d’autres destinations transatlantiques avec des changements d’appareils, où les 767-300ER remplaceront des avions plus importants.

La compagnie a expliqué ces mesures par la nécessité d’adapter l’offre à la demande hivernale en baisse : un excès de vols en hiver a « conduit à de mauvais résultats financiers » , a indiqué la semaine dernière dans un communiqué Andy Buchanan, le directeur de la planification de UnitedContinental Holdings.

Il cite aussi un dollar fort pénalisant les voyageurs internationaux. « Toutefois, la demande sur ces marchés augmente en été et nous voyons l’opportunité de les servir de façon rentable au cours de la saison estivale » , a-t-il ajouté.

Le mois dernier, United a abaissé sa prévision de croissance de la capacité pour 2015 entre 1 et 2% par rapport à 2014, contre 1,5 à 2,5% précédemment.

La compagnie s’attend aussi à ce que la recette unitaire passagers diminue de 4 à 6% au cours du trimestre, en raison notamment de la vigueur du dollar américain.

United Airlines a toutefois réalisé un bénéfice net historique de 582 millions de dollars au premier trimestre 2015. Elle a a également converti une commande pour 10 Boeing 787 Dreamliner en 10 777-300ER.

De son côté, sa concurrente Delta Air Lines envisage de baisser la capacité sur le transatlantique de 0 à 2% au cours du 4e trimestre 2015 (et d’au moins 15% vers plusieurs destinations, comme  le Japon et le Brésil).

> Plus d’actualités sur United

Boeing 767-300ER de United Airlines – Photo © Krzysztof Kaczala / Flickr

…….

Laissez un commentaire