Air Asia X : un désintérêt grandissant pour l’Airbus A350 XWB

Visualisation d'un Airbus A350-900 XWB d' Air Asia X - © Airbus

Air Asia X, la filiale long-courrier du groupe low-cost malaisien Air Asia, prendra-t-elle livraison des dix Airbus A350-900 XWB qu’elle a commandés ? Cela n’est pas certain, à en croire les dernières déclarations de son dirigeant.

S’exprimant le 28 avril 2015 à Las Vegas lors du sommet organisé par le Centre for Aviation (CAPA), Tony Fernandès, le fondateur du groupe Air Asia, a indiqué qu’il pourrait se désengager de l’A350, auquel il semble préférer aujourd’hui la famille A330. « Nous avons renoncé à l’A350. C’est tout pour l’A330 et l’A330neo » , a-t-il déclaré, selon des propos rapportés par l’organisateur de l’événement.

Interrogé par Air Info, Airbus a répondu par email qu’il ne souhaitait pas « commenter les déclarations de ses clients » .

Ce n’est pas la première fois qu’Air Asia X se montre réservée sur l’A350 : en octobre dernier, son directeur exécutif, Azran Osman Rani, déclarait à l’agence Reuters que la compagnie pourrait reporter la livraison des premiers appareils, prévus pour 2018-2019, citant la faiblesse de l’économie en Europe, vers où les A350 sont destinés à être déployés.

Il est vrai que bien des choses ont changé depuis la commande d’Air Asia X pour ces 10 exemplaires, passée en 2009.

En particulier, Airbus a lancé l’A330neo, la version modernisée et remotorisée de l’A330 déjà en service chez la low-cost. « Nous nous sommes battus avec Airbus pour (qu’il produise) l’A330neo, et nous croyons vraiment en cet aéronef » , a confirmé Tony Fernandes lors de ce même sommet, comme le rapporte le site Runway Girl Network qui y participait.

Dès le lancement de l’appareil en juillet 2014, Air Asia X n’a pas hésité à s’engager pour cinquante A330-900neo, auxquels elle a rajouté cinq exemplaires supplémentaires lors de la commande ferme confirmée en décembre de la même année.

Vraisemblablement, l’appareil ne délivrera pas les mêmes performances que le tout nouvel A350, mais son prix catalogue (avant remise) lui est inférieur de 20 millions d’euros (environ 285 millions contre 305 millions d’euros). A cela s’ajoutent des prix du jet fuel en forte baisse (-39,8% en un an au 17 avril 2015, selon l’IATA), qui compensent une consommation en carburant par siège attendue comme plus importante que pour l’A350.

Pour l’instant, aucune conversion de commande n’a eu lieu : les dix A350-900 XWB restaient inscrits au carnet de commande de l’avionneur au 31 mars 2015.

Au demeurant, dans le pire des scénarios pour Airbus, une annulation pure et simple de ces exemplaires aurait un faible impact, avec 780 A350 commandés par 40 compagnies aériennes et loueurs, alors que deux appareils seulement sont en service aujourd’hui auprès de la compagnie de lancement, Qatar Airways, qui ne tarit pas d’éloges.

Le groupe Air Asia est le troisième meilleur client d’Airbus, avec un total de 571 aéronefs commandés.

> Plus d’actualités sur Air Asia

> Plus d’actualités sur l’Airbus A350 XWB

Crédit photo : Visualisation d’un Airbus A350-900 XWB d’ Air Asia X – © Airbus

…….

Laissez un commentaire